Société

100 000 enfants turcs profitent d’une campagne nationale de codage

Dans toute la Turquie, une formation au codage a débuté en août 2016 et bénéficie à 100 000 enfants turcs. L’une des spécificités de cette campagne est l’égalité entre les deux sexes qu’elle favorise : 52 000 des participants sont des filles et 50 000 des garçons, selon une déclaration de la Fondation Turkey Vodafone. 10 000 enfants devraient rejoindre la formation d’ici la fin de l’été.

Un programme qui assure l’égalité des chances

Ce sont 512 tuteurs volontaires et 38 enseignants qui se sont mobilisés pour le projet « Les codeurs de demain », lancé par la Fondation Vodafone et la Fondation Habitat de Turquie

Hasan Süel, le président de la Fondation Vodafone Turquie, explique que la fondation tient à encourager les jeunes à coder afin de réserver un meilleur avenir à la Turquie. « Nous voulons une génération productive, pas une génération consommatrice. Afin de créer de la technologie, vous devez connaître le codage — le langage du monde numérique ». Selon lui, ce projet permet aux enfants de développer leur créativité, d’enrichir leur imagination et d’en savoir plus sur la programmation.

Ce projet social vise l’égalité des chances. Tout d’abord par l’égalité des sexes, mais également par l’égalité sociale et ethnique. Environ 1 000 enfants syriens d’Istanbul, de Şanlıurfa et de Kilis ont également bénéficié de ce projet. Pour se faire, les instructeurs ont parcouru le pays pour atteindre les enfants issus de groupes défavorisés, en particulier ceux des régions les moins développées sur le plan socio-économique. 

Serhat Seval et Sudenaz Kınık, deux participants au programme, ont ainsi créé des distributeurs de nourriture pour animaux qui fonctionnent avec des messages tweetés avec le hashtag « #BuMamaBenden » (« Ce bol est pour moi », en français). Des milliers d’animaux errants ont pu être nourris grâce à cette innovation. 

En outre, Onur Ata Özyiğit et Deniz Gündeşlioğlu, des élèves du secondaire, ont remporté grâce à leur formation le Championnat du monde de robotique MakeX 2019 dans la catégorie « Intermédiaire » (12-16 ans). 

Comment la campagne est-elle devenue une réussite nationale ?

Des enfants âgés de 7 à 14 ans de toute la Turquie ont intégré la formation. Ils participent à des cours théoriques et appliqués dans divers domaines, et suivent notamment des cours d’introduction à la programmation, à la logique algorithmique, aux applications, à la création d’histoires et au codage de jeux. 

56 % des enfants ont entre 7 et 10 ans, tandis que les autres enfants ont entre 11 et 14 ans. En 2016, la première année de mise en place du programme, 2 000 enfants issus de six différentes provinces ont reçu des cours dispensés par 35 tuteurs. La deuxième année, en 2017, 10 000 enfants issus de 30 provinces ont rejoint le programme dispensé par 135 formateurs. La troisième année, en 2018, le nombre d’enfants participants a triplé pour atteindre 30 000, tous issus de 60 provinces du pays.

« Nous leur apprenons non seulement à coder, mais aussi à développer leur pensée analytique et leur capacité à résoudre les problèmes. Nous sommes fiers de contribuer à l’éducation de personnes qui possèdent des compétences pouvant être utilisées dans des professions futures et qui peuvent développer des solutions en utilisant la technologie », a déclaré Sezai Hazır, le président de la Fondation Habitat. L’objectif est de contribuer à la transformation numérique de la Turquie pour façonner une génération qui « n’utilise pas seulement la technologie, mais la produit aussi ».

Malgré la pandémie de la Covid-19, le projet se poursuit en ligne. Pour trouver des solutions, un « idéathon » a été mis en place pour les lycéens. Les participants sont invités à émettre une idée qui minimiserait les impacts négatifs de la crise sanitaire sur la population.

Anaëlle Barthel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *