Politique, Société

France : Le « Mouvement du 14 Juillet » à l’assaut de la République

Environ 300 personnes ont manifesté hier à Paris avec la volonté d’organiser un « coup d’État ». Des manifestants qui ont presque tous été interpellés par la police dans la fin de journée.

mouvement14juillet

14 juillet 2015, place de la Concorde : le rendez-vous était pris de longue date. Tout est parti d’un appel lancé en mars 2014 par un groupe complotiste, « Démosophie ». Leur plan est simple : rentrer dans l’Élysée et renverser le gouvernement français avec l’aide des forces de l’ordre, pour y installer un conseil national de transition. Un projet très ambitieux mais qui n’a finalement réuni que 200 personnes selon le journaliste de Politis Erwan Manac’h, présent sur les lieux. Après avoir erré place de la Concorde et à l’assemblée nationale, les manifestants se sont installés devant le palais Bourbon. Ils ont finalement été interpellés dans le calme en fin d’après-midi, simplement pour vérifier l’identité des participants a précisé une source policière à l’AFP. La manifestation a finalement été jugée illégale, n’ayant pas été déclarée à la préfecture.

Un mouvement complotiste

Sur leur site, le Mouvement du 14 Juillet se dit être « un mouvement humaniste et pacifiste ». Leur but est de « bâtir une société basée sur l’humain » et « établir une gestion du pays basée sur le bon sens et la logique, pour redonner à la France tout son éclat ». Un programme finalement assez flou. Ce groupe serait, toujours selon le site internet, un « mouvement collaboratif » et celui-ci se targue d’avoir déjà réuni « des dizaines de milliers de gens ». Dans les faits, l’engouement reste minoritaire à en voir les deux cents personnes présentes ce 14 juillet.

Démosophie, qui a lancé cet appel, est dirigé par Eric Fiorile, une star de la complosphère. Ses vidéos sont souvent reprises par des sites proches d’Alain Soral et de Dieudonné. L’invitation révolutionnaire d’Eric Fiorile a d’abord été très peu suivie mais c’était sans compter la récupération par le Mouvement du 14 Juillet de toute la symbolique des Anonymous, célèbre groupe de hackers. Depuis, le mouvement a explosé, à tel point qu’un groupe de « vrais Anonymous » a publié une vidéo pour dénoncer la supercherie.

Ce « coup d’État » se solde finalement par un échec, même si le but semble surtout de se faire connaître. Sur ce point, c’est une mission réussie puisqu’une grande partie des media français ont relayé l’information. Quant à son avenir, le groupuscule n’a pas  pour le moment communiqué ses prochaines actions. Une nouvelle prise de pouvoir ne semble donc pas encore prévue au programme.

Claire Villalon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *