Environnement, International

Du 30 mai au 5 juin : la Semaine européenne du développement

Cette année, les pays européens ont choisi de dédier la Semaine européenne du développement durable (SEDD) aux objectifs de ce domaine. Au programme, communiquer sur les 17 Objectifs de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Des milliers d’évènements ont été organisés à travers l’Europe.Chaque année, de la fin du mois de mai au début mois de juin, la SEDD vise à sensibiliser le grand public aux enjeux du développement durable. Il est ouvert à tous ceux qui, à leur manière, souhaitent mener un projet concernant l’un des trois aspects du développement durable.

Pour cette édition 2017, les pays européens ont tenu à mettre en avant les 17 objectifs de l’Agenda 2030 de l’Organisation des Nations-Unies, qui a été adopté en septembre 2015 afin de repenser à terme notre modèle de développement et ainsi répondre aux besoins de tous.

Le 29 mai, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé la Semaine en France. Après son discours, un film a été diffusé afin de fournir des clés de compréhension sur les objectifs à l’honneur. Plusieurs acteurs engagés en faveur du développement sont intervenus.

Des initiatives associatives, conférences, expositions, marchés, projections de films, projets d’éducation… Plus de 1200 évènements ont été organisés cette année. La démarche de sensibilisation est donc bien réelle et semble rencontrer un certain succès.

Cela dit, il conviendra de voir si cela se traduira aussi dans les positions des États, notamment au sein de l’Union européenne. Par exemple, quid de l’obsolescence programmée ? En juillet prochain, les eurodéputés se prononceront sur un récent rapport d’initiative pour lutter contre celle-ci. Sauf que le rapport prône la création d’un label européen uniquement volontaire. La Commission aura le dernier mot pour lancer, ou non, une directive contre cette pratique. Les développements relatifs à ce sujet seront éclairants pour voir si les initiatives des Européens pour ce qui est du développement durable s’accompagneront d’actes forts – notamment sur le terrain normatif.

K.A

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *