Société

A Istanbul, un groupe de fans de Radiohead a été attaqué vendredi soir

Une vingtaine d’hommes a attaqué, vendredi soir dernier, un groupe de fans du groupe Radiohead, alors qu’ils étaient en train d’écouter leur nouvel album.

View_from_Cihangir

Un groupe de fans réunis chez le disquaire Velvet IndieGround, dans le quartier de Cihangir, pour écouter A Moon Shaped Pool [Une piscine en forme de lune, le nouvel album du groupe Radiohead] a été violemment attaqué vendredi soir dernier par une vingtaine d’individus. La vidéo, enregistrée sur l’application Periscope et largement relayée sur les réseaux sociaux, montre un homme en colère entrant dans le magasin, poussant dehors les quelques personnes présentes à l’intérieur. A l’extérieur, une vingtaine d’hommes attend les fans.

Mécontents de la consommation d’alcool pendant le Ramadan

Dénonçant la consommation d’alcool pendant le Ramadan, mois de jeûne musulman, le groupe d’intégristes a dégradé le matériel du disquaire et frappé les personnes présentes ce soir là, scandant des « Nous vous tuerons, espèces de bâtards ». « Nous avons été battus par plus de vingt hommes avec des tuyaux dans les mains, des bouteilles de bière ont été brisées sur nos têtes, je ne sais même pas comment on s’en est sortis. Pour la première fois de ma vie, j’ai eu peur d’être tué » raconte un invité, victime de l’agression, sur le site Reddit. L’agression a fait au moins un blessé, comme le montre cette photo partagée sur Twitter, avec la légende « Voici un de vos fans qui a été frappé par les fascistes. Cela s’est passé il y a une heure »

Le groupe britannique a exprimé son soutien aux victimes sur Internet: « Nos pensées vont à ceux qui ont été attaqués ce soir chez Velvet IndieGround, à Istanbul. Nous espérons qu’un jour nous serons en mesure de mettre derrière nous ces actes d’intolérance violente. Pour l’instant, nous ne pouvons qu’offrir à nos fans stambouliotes notre amour et notre soutien ».

Une protestation dispersée

Le lendemain, plusieurs centaines de personnes se sont réunies dans le quartier de Cihangir pour protester contre cette attaque. Les manifestants, scandant des slogans tels que « Tous unis contre le fascisme », ont vite été dispersé par la police, qui a fait usage de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc et  de canons à eaux. Personne n’a été blessé.

Le Président turc a condamné à la fois la soirée organisée au Velvet IndieGround et l’attaque, en déclarant « utiliser la force brute est aussi mal que cet évènement qui s’est répandu dans les rues en plein Ramadan« , et s’est aussi dit désolé pour le gérant du magasin de disques, un homme d’origine coréenne, qui a quitté le pays après l’incident.

C.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *