International, Politique

Allemagne : L’alliance CDU-CSU emmenée par Angela Merkel gagne sans surprise les élections législatives fédérales.

La coalition formée par l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) et l’Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) obtient 32,8% des voix aux élections législatives fédérales d’Allemagne, selon la dernière projection donnée par la chaine de télévision ADR et l’institut de sondage Infratest dima. Le parti d’extrême droite de l’Alternative pour l’Allemagne entre au Bundestag avec un score de 13,8 %.
Angela Merkel est presque assurée d’effectuer un quatrième mandat en tant que chancelière après la victoire des conservateurs de la coalition CDU-CSU. Malgré tout, la fête n’est pas au rendez-vous. Le parti anti-migrants et eurosceptique de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) a rassemblé près de 13,8 % des voix, lui permettant d’obtenir environ 95 sièges au Bundestag, l’Assemblée parlementaire de la République fédérale d’Allemagne. Ce tour de force constitue un « nouveau défi » pour le pays, selon les mots de la chancelière.

Malgré son arrivée en deuxième position, le Parti social-démocrate d’Allemagne (SDP) connait quant à lui un échec cuisant en recueillant près 20,4% des suffrages, son pire score depuis 1949. À travers l’intermédiaire de son président, Martin Schulz, le SDP a annoncé, dimanche, qu’il ne formerait plus de coalition avec la CDU-CSU comme cela était le cas depuis 2013.

Le Parti libéral-démocrate (FDP) est quatrième avec environ 10,7% des voix, suivi des écologistes (9,3%) et du parti de gauche radicale Die Linke (9,1%).

Jean-Baptiste Connolly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *