Economie

Les Allemands, grands amateurs de thé turc

L’Agence Anadolu rapporte que l’Allemagne constitue le premier importateur de thé turc, dépassant la Belgique qui était en tête l’année dernière.

Au cours des huit premiers mois de l’année en cours, l’Allemagne a acheté 128 tonnes de thé turc pour la coquette somme de 770 000 dollars. Une annonce de l’Union des Exportateurs de l’Est de la mer Noire (DKIB) qui illustre une fois de plus l’importance des liens économiques entre Berlin et Ankara.

Vendredi 21 septembre, le ministre des Finances turc, Berat Albayrak, a rencontré son homologue allemand Olaf Scholz et le ministre de l’Économie allemand Peter Altmaier. L’occasion pour les deux pays de réaffirmer leur interdépendance économique et leur volonté de réchauffer les relations bilatérales.

Le second plus gros importateur de thé est la République turque de Chypre du Nord (634 000 dollars), qui est suivie par les États-Unis (576 000 dollars).

Depuis le début de l’année, la Turquie a exporté près de 1.439 tonnes de thé à destination de 96 pays, pour une valeur de 5,7 millions de dollars.

Selon le vice-président du DKIB, Anaban Turgut, le volume des exportations a considérablement augmenté grâce à une reconnaissance croissante des marques turques en raison de campagnes promotionnelles de thé turc à l’étranger. Ce dernier souligne par ailleurs que le tourisme en Turquie contribue à promouvoir la qualité du thé turc à l’étranger : « Nous avons reçu des demandes considérables de la part de pays du Moyen-Orient en raison de l’augmentation des touristes de ces pays (en Turquie) ».

Le thé est une véritable institution en Turquie. Le pays produit chaque année pour environ 6% de la production mondiale. Sous Abdülhamid II, les plantations de thé ont commencé à se développer sur les côtes de la mer Noire où le climat est propice à la culture de cette plante. En 1947, la première usine à thé de Turquie a été créée à Rize, désormais considérée comme la capitale turque de la fabrication du thé.

Camille Saulas

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *