Art, Culture

Angela Hewitt à l’honneur au Sürreya Operası

angela-hewitt

Vendredi 5 juin, à 19h30, l’ensemble des « escapades espagnoles » organisé par le salon IKSV débutait au sein de l’Opéra Sürreya.

Dans le cadre des “İspanyol Manzaraları” (en français “escapades espagnoles”) organisées par l’IKSV, fondation d’Istanbul pour la culture et les arts, une soirée s’est tenue vendredi 5 juin dernier qui a fait intervenir deux personnages clés du milieu de la musique. La soirée s’est déroulée au Sürreya Operası, illustre bâtiment situé sur la rive asiatique d’Istanbul. À 19h30, la soirée a commencé avec Ersin Antep, musicologue, compositeur, et programmateur de radio turc, qui a prononcé un discours pour le moins intéressant, revenant sur la culture et la musique espagnoles. À 20h30, ce fut le tour d’Angela Hewitt, la talentueuse pianiste anglo-canadienne dont la réputation dépasse les frontières. En effet, elle est considérée comme l’une des meilleures pianistes dans le monde. Aussi, elle apparaît régulièrement dans les récitals de piano avec des orchestres de renom, à travers l’Europe, l’Amérique, ou encore l’Asie.

Ersin Antep

Ersin Antep

L’ambiance à l’intérieur de la salle d’Opéra, ouverte en 1927 et dont le design a été conçu par l’architecte Kegham Kavafyan, se voulait être un mélange  d’enthousiasme teinté de sérénité. Et pour cause, la pianiste a su comment bercer ses spectateurs avec les morceaux qu’elle jouait, mêlant d’une telle subtilité mélodies douces et agréables, ponctuées avec des tonalités plus caractérielles. Le tout conférant au concert de Mme Hewitt un dynamisme sans pareil, accueilli à chaque intervalle par un flot d’applaudissement chaleureux de la part des spectateurs.

Par ailleurs, les morceaux interprétés par l’artiste ont été choisis avec goût. Il s’agissait de morceaux de Domenico Scarlatti, Enrique Granado, Isaac Albeniz et Manuel de Falla.

Sara Ben Lahbib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *