Découverte, Société, Tourisme

Antalya le temps d’un week-end : une pause idéale

À une petite heure davion dIstanbul ou dAnkara, épargnée par le froid et la pluie jusqu’à la mi-novembre, la ville dAntalya, riche du passage des Romains, des Byzantins et des Seldjoukides, constitue une destination idéale pour un week-end de répit. Voici une sélection non exhaustive d’étapes incontournables ou originales pour ponctuer votre visite de lune des plus belles villes de Turquie.  

Porte d’Hadrien ou Üçkapılar

Antalyartistique

Pour quiconque est sensible à l’art, Antalya apparaît comme une ville qui regorge d’expressions culturelles officieuses et envoûtantes. 

En contournant la vieille ville par le boulevard de Evliya Çelebi, on peut s’amuser à repérer les loufoques statues vertes installées par la ville qui apparaissent sporadiquement dans des lieux insolites. On croise ainsi un homme montrant sa bourse à un distributeur automatique ou un couple d’instagrameurs en tenues romaines.

Antalya se révèle également être une terre prospère du street art à travers le quartier de Barbaros dont les murs sont ornés de peintures et de graffitis colorés, faisant naître une ambiance « pop » originale qui contraste avec l’allure romaine médiévale du reste de la ville. Les rues de Hesapçı et de Zeytin notamment, sont idéales pour réaliser des photographies originales. 

Festivités

Pour celui qui aime s’abandonner dans la vie, Antalya offre une vie nocturne conviviale et accessible.

Dans le quartier de Tuzcular, les bars pullulent, la plupart bénéficiant d’une terrasse animée par un musicien ; les styles musicaux s’enchaînent avec fluidité de l’américain au turc. L’éventail des boissons disponibles est large et les bars, s’ils ne se démarquent pas par leur originalité, forment un cadre accueillant.

La partie plus moderne de la ville, ponctuée de constructions en béton, ne vaut pas le détour la journée, mais elle s‘anime à la tombée de la nuit. Autour du bassin de Kapalı Yol Havuz dans le quartier de Muratpaşa notamment, les terrasses des bars ou des salons de thé sont rapidement envahies par une clientèle de tous les âges qui, contrairement à celle de la vieille ville, est majoritairement turcophone. Au fil de la soirée, des groupes se forment aux abords du bassin et entament des danses autour d’enceintes portables, rapidement rejoints par les clients en terrasse dans une ambiance festive et détendue. 

Architecture

Celui qui s’intéresse à la beauté architecturale des villes verra en Antalya un berceau d’une civilisation jonglant entre Orient et Occident.

Tour d’Hıdırlık

La tour d’Hıdırlık, particulièrement belle au couché du soleil dont les rayons bronzent la pierre, et la porte d’Hadrien, l’une des murailles hellénistiques les mieux conservées au monde, sont des étapes indispensables. 

Un peu plus tranquille…

Enfin, pour celui qui vient d’abord se reposer et échapper au foisonnement du quotidien, il est possible pour environ 20 TL de louer un transat sur les rochers, avec un accès direct à la mer, dans laquelle on entre sans frilosité jusqu’à fin octobre…

Luca Lefevre 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *