International, Politique

Antonio Guterres en visite officielle en Turquie

Vendredi 10 février, le nouveau Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, est arrivé à Istanbul pour une visite de deux jours, avant de continuer sa tournée dans cinq pays arabes. Ce fut l’occasion pour lui de s’entretenir avec le Premier ministre, Binali Yıldırım, ainsi que le Président Recep Tayyip Erdoğan.2017-02-12 00.36.13Vendredi 10 février, c’est avec le Premier ministre turc qu’Antonio Guterres s’est entretenu durant une heure et vingt minutes, à huis clos, dans le bureau de Binali Yıldırım à Dolmabahce. Ils ont par la suite tenu une conférence de presse conjointe durant laquelle Binali Yıldırım n’a pas manqué de rappeler la contribution d’Ankara aux efforts déployés par l’ONU pour instaurer la paix et la fraternité.

Le Premier ministre turc a ensuite évoqué les négociations chypriotes : « Notre objectif est de garantir l’avenir de la communauté chypriote-turque et d’éviter un désagrément imprévu. D’autre part, il est impératif que la nouvelle administration qui sera formée sur l’île représente équitablement les deux parties ».

Samedi 11 février, dernier jour de la visite d’Antonio Guterres en Turquie, le Secrétaire général des Nations Unies a rencontré Recep Tayyip Erdoğan, à Istanbul, avec lequel il s’est entretenu durant une heure et demie loin des caméras.

Selon Ibrahim Kalın, le porte-parole du Président turc, les deux hommes ont évoqué la lutte contre le terrorisme et les pourparlers de paix sur la Syrie puisque la résolution de ce conflit est la priorité du mandat d’Antonio Guterres.

À cette occasion, le Secrétaire général de l’ONU aurait souligné que la Turquie était « un État clé » dans la résolution du conflit syrien. Les Nations Unies ont publié un communiqué officiel annonçant que « le Secrétaire général était reconnaissant que la conférence d’Astana se soit tenu en soutien au processus de Genève ».

De plus, Antonio Guterres a remercié Recep Tayyip Erdoğan pour la générosité de son pays en ce qui concerne l’accueil de millions de réfugiés syriens et irakiens. D’ailleurs, durant la conférence de presse conjointe avec le Premier ministre, le Secrétaire général de l’ONU a tenu des propos similaires : « Vous avez accueilli trois millions de réfugiés alors que les autres pays ont fermé leurs portes. C’est pour cela que j’ai commencé mes visites par votre pays ».

Après cette visite éclair de deux jours, Antonio Guterres a repris la route pour se rendre en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, à Oman, au Qatar et en Égypte.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *