International

Arabie saoudite : le roi Abdallah Ben Abdel Aziz Al-Saoud s’éteint à l’âge de 90 ans

Le roi du royaume saoudien, Abdallah Ben Abdel Aziz Al-Saoud, est mort hier, le jeudi 22 janvier, à 23 heures (heure turque) a fait savoir la déclaration officielle sur la disparition du souverain. Il sera enterré en ce jour de vendredi, après les prières de l’après-midi. Quelles émotions sa mort a-t-elle suscitée en Arabie Saoudite et hors des frontières ? Qui va lui succéder ?

enterrement

Le roi Abdallah est mort d’une pneumonie à l’âge de 90 ans. Il avait déjà été hospitalisé à Riyad le 31 décembre dernier à cause de cette maladie connue généralement comme une infection un tant soit peu aigüe des poumons. Son état de santé avait nécessité la mise en place d’un tube respiratoire afin de l’aider à respirer. Le monarque a officiellement gouverné le Royaume saoudien pendant une décennie. Toutefois, il en tenait officieusement déjà les commandes une décennie plus tôt, soit depuis l’attaque dont son demi-frère, le roi Fahd, était victime.

Selmane

Le nouveau roi Salmane

Néanmoins, dernièrement, les apparitions publiques du roi se faisaient de plus en plus rares. Il se faisait représenter par le prince Salmane Ben Abdel Aziz. Par exemple, lors du dernier sommet du CCG, le Conseil de Coopération du Golfe, qui s’est tenu en décembre dernier au Qatar, ce fût le prince Salmane qui représentait le royaume d’Arabie Saoudite. Rappelons, par ailleurs, que le prince Salmane occupe, depuis octobre 2011 la position de ministre de la Défense.

L’enterrement du roi était prévu ce vendredi, jour sacré chez les musulmans, et ce après les prières de l’après-midi. De plus, les citoyens saoudiens seront invités à prêter allégeance au nouveau roi Salmane, âgé de 79 ans, et nommé, comme cité précédemment, prince héritier depuis juin 2012. Aussi, les allégeances devront être présentées au nouveau prince héritier, à savoir Moqren, le demi-frère d’Abdallah. D’après la Déclaration officielle sur la disparition du souverain, les allégeances auront lieu au Palais royal.

Washington et Paris réagissent

Le président américain Barack Obama a réagi assez promptement à la nouvelle de la mort du roi Abdallah. Il a rendu hommage au roi, en saluant un dirigeant « sincère » ayant pris des décisions courageuses au Moyen-Orient. Dans l’hexagone, son homologue, M. Hollande s’est lui aussi prononcé, saluant « la mémoire d’un homme d’État dont l’action a profondément marqué l’histoire de son pays et dont la vision d’une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus que jamais d’actualité ».

L’Arabie saoudite est une monarchie absolue : le roi est à la fois chef de l’État et le chef du gouvernement. D’après la loi fondamentale adoptée en 1992, le Royaume d’Arabie Saoudite est une monarchie gouvernée selon la Charia, par les descendants du roi Abdel Aziz Ben Abderrahmane Al Saoud, le fondateur du 3ème Etat Saoudien ainsi que 1er roi de l’Arabie saoudite moderne. La constitution y est représentée par le Coran. En ce qui concerne les partis politique, ceux-ci ne sont pas autorisés dans le royaume. Il y a néanmoins le parti vert d’Arabie Saoudite, seul courant politique actif dans le royaume, mais son existence n’est pas reconnue légalement.

Sara Ben Lahbib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *