International

Attaque haineuse à l’encontre d’une mosquée à Québec

Dimanche soir, aux alentours de 20h00 (heure locale), une fusillade a éclaté dans une mosquée de la ville de Québec, au Canada. Il y aurait plusieurs victimes.2017-01-29 22.30.26Le Centre culturel islamique de Québec a été la cible d’une attaque haineuse dimanche 29 janvier. Deux individus vêtus de noir et cagoulés auraient pénétré dans la mosquée de Sainte-Foy (un quartier de Québec) et auraient ouvert le feu sur la centaine de personnes, parmi lesquels on compte des enfants, qui étaient venues pour la prière du soir. Un périmètre de sécurité a rapidement été établi autour de la mosquée.

Selon les premières informations, quatre personnes auraient perdu la vie lors de cette attaque. Un porte-parole du Service de police a déclaré : « On parle de plusieurs victimes. Je ne donnerai pas de nombre, parce que l’opération est encore en cours. Il y a des morts ».

Mais tout laisse entendre qu’au moins cinq personnes auraient perdu la vie et plusieurs personnes auraient été blessées. Une information non confirmée relayée par le directeur du Centre culturel islamique de Québec.

Deux suspects, vraisemblablement des Québécois, ont rapidement été arrêtés par les forces de l’ordre. Le premier a été appréhendé dans le secteur du drame, tandis que le second a réussi à fuir en voiture sur une quinzaine de kilomètres avant de faire une embardée et d’être arrêté. Un porte-parole de la police a annoncé qu’il n’était pas possible d’écarter la possibilité d’un troisième suspect.

Philippe Couillard, le Premier ministre du Québec, a condamné sur Twitter cette violence gratuite et a fait part de sa solidarité :2017-01-29 22.34.09

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a lui aussi réagi un peu plus tard dans la soirée sur Twitter :2017-01-29 22.44.53

Une attaque qui choque à Québec, une ville calme et sécuritaire qui n’a jamais eu à faire face à ce genre de tragédies. Jusqu’à aujourd’hui, les minorités religieuses n’avaient jamais été la cible d’un acte aussi violent dans la capitale nationale.

En revanche, le Centre culturel islamique avait déjà été la cible d’actes de haine en juin dernier. Une tête de porc avait notamment été déposée devant les portes de la mosquée pendant le ramadan.

Camille Saulas

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *