International, Politique

Attaque terroriste à Manchester : Le monde réagit

Une attaque terroriste a frappé un concert à Manchester lundi soir. Après l’horreur, le monde et la Turquie se recueillent et rendent hommage aux victimes. La police a confirmé qu’au moins 22 personnes ont été tuées lors de l’explosion au concert d’Ariana Grande à Manchester Arena. Certains d’entre eux étaient des enfants. Les agents ont déclaré que 59 personnes ont été hospitalisées et 60 ont été traitées par des ambulanciers paramédicaux à la suite de l’explosion qui a frappé le lieu peu de temps après la fin du concert. Douze de ceux qui ont été hospitalisés ont moins de 16 ans, selon le service d’ambulance nord-ouest.

Theresa May, la Première ministre, a déclaré que le niveau de menace a été élevé de « grave » à « critique », ce qui signifie que les autorités croient qu’une autre attaque est imminente.

Près de 1 000 membres des forces de l’ordre vont être déployés dans les rues de Grande-Bretagne après l’augmentation du niveau de menace. Environ 984 soldats seront présents à partir de mercredi, remplaçant les gardes de police au 10 Downing Street, le Parlement et le Palais de Buckingham, et ailleurs à Londres. La cérémonie de la relève de la garde au Palais a été annulée.

La police a dévoilé l’identité du suspect. Il s’agirait de Salman Ramadan Abedi, 22 ans. Les forces de l’ordre ont déclaré qu’il était né en Grande-Bretagne et provenait d’un milieu libyen. Il n’a pas été formellement identifié par le coroner. Un homme de 23 ans arrêté mardi est censé être Ismail Abedi, le frère du suspect. Il est toujours interrogé. Trois hommes ont aussi été arrêtés dans le sud de Manchester dans le cadre de l’enquête sur l’attaque, a annoncé la police de Manchester.

Theresa May a confirmé que Manchester avait bien été la cible d’une attaque terroriste alors qu’elle s’adressait aux médias à l’extérieur du 10 Downing Street.

C’est la plus importante attaque terroriste qui a frappé le Royaume-Uni depuis les attentats du 7 juillet de Londres en juillet 2005.

Réactions internationales

L’opinion publique internationale et les leaders européens et mondiaux ont exprimé leur choc et leur sympathie à Manchester et ont condamné cet attentat.

À Bethléem, où il rencontrait le président palestinien Mahmoud Abbas, Donald Trump a déclaré qu’il ne qualifierait pas de monstres les auteurs parce qu’ils « penseraient que c’est un grand nom ». Exprimant ses « plus sincères condoléances » et sa « solidarité absolue » avec le Royaume-Uni, le Président américain a condamné le « meurtre de tant de jeunes, belles et innocentes personnes ».

En France, le Président nouvellement élu, Emmanuel Macron, a exprimé son « horreur » et sa « détresse », disant que la France avait envoyé sa « compassion et sollicitude » aux Britanniques et qu’il s’était entretenu avec Theresa May mardi. Avec son Premier ministre, Édouard Philippe, le Président s’est rendu à l’ambassade britannique, près du Palais de l’Élysée, pour signer un livre de condoléances.

La Turquie condamne fermement l’attaque de Manchester

De son côté, le Président turc, Recep Tayyip Erdoğan a sévèrement condamné cette attaque et a déclaré mercredi que l’attaque de Manchester révèle que le terrorisme est un problème mondial et que les alliés de l’OTAN devaient coopérer plus étroitement et partager l’information rapidement pour y faire face.

En outre, le Président turc avait déclaré lors d’une conférence de presse à Ankara avant de se rendre à Bruxelles pour le sommet de l’OTAN jeudi : « Le terrorisme n’est pas le problème d’un seul pays, c’est un problème mondial. Les problèmes mondiaux ne peuvent être résolus que par une coopération mondiale ». « L’antidote au terrorisme est la solidarité », a ajouté le chef de l’État.

Dans la même optique, le ministère des Affaires étrangères a déclaré que la Turquie offrait ses condoléances les plus profondes et sincères au Royaume-Uni et à ses habitants au nom de la Turquie et des Turcs. La Turquie continuera à lutter étroitement contre le terrorisme avec le Royaume-Uni, a-t-il déclaré dans un communiqué. Mevlüt Çavuşoğlu a tweeté mardi : « Je condamne l’attaque terroriste à Manchester. Sincères condoléances au gouvernement et au peuple britanniques ».

Le porte-parole présidentiel turc Ibrahim Kalin a également condamné l’attaque sur Twitter et a souligné que la Turquie et le Royaume-Uni poursuivraient leur lutte commune et résolue contre le terrorisme sous toutes ses formes.

Sara Boudali

Photo: SWNS – Leeds SWNS.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *