International

Attentat-suicide au Pakistan

image-pakistan

Un attentat-suicide a été commis ce dimanche 27 mars dans la capitale de la province du Pendjab au Pakistan, à Lahore. Un homme s’est fait exploser à l’entrée du parc Gulshan-e-Iqbal, près d’une aire de jeux causant la mort de 70 personnes. 200 personnes ont été blessées, les victimes sont majoritairement des femmes et des enfants.

Le kamikaze était un jeune homme de 28 ans, appartenant à un groupe taliban pakistanais de la faction Jamaat-ul-Ahraar. En ce jour de Pâques, Ehsanullah Ehsan ,le porte-parole de la faction, a déclaré que les chrétiens étaient la cible.

Pourtant, d’après l’inspecteur de police adjoint Haider Ashraf, ce sont principalement des personnes de religion musulmane qui ont été touchées. L’attaque a été particulièrement violente, des explosifs très puissants ont été utilisés ainsi que des billes métalliques.

Le bilan des morts s’aggrave de plus en plus et les hôpitaux sont en état d’urgence face à l’affluence des blessés, certains sont soignés à même le sol et dans les couloirs. Les médecins décrivent des scènes d’horreur, plusieurs appels à don de sang ont été lancés.

Un deuil de trois jours à été décrété dans la province du Pendjab. Les autorités locales ont ordonné la fermeture de tous les parcs et jardins publics. Les principales zones commerciales ont également été fermées.

Cet attentat terroriste est le plus meurtrier depuis celui qui a été commis en décembre 2014 dans une école. En 2013, près de 80 personnes avaient été tuées dans un attentat-suicide dans une église de Peshawar, dans le nord du pays. Depuis quinze ans, le Pakistan est régulièrement victime d’attentats de militants islamistes.

Manon Guilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *