International, Politique

«Aucun pays au monde est un refuge sûr pour la FETÖ»

Le Président Recep Tayyip Erdoğan s’est exprimé juste avant son départ pour les États-Unis où il participera à la 71e réunion de l’Assemblée générale de l’ONU.

« La Turquie panse d’un côté ses plaies de la tentative sanglante du coup d’État du 15 juillet et mène de l’autre une lutte intense contre les organisations terroristes en provenance de la Syrie, moyennant l’opération Bouclier de l’Euphrate. Nous menons également des opérations réussies à l’intérieur de nos frontières contre des réseaux criminels tels que la FETÖ, Daech et le PKK » a déclaré Erdoğan dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

« Notre lutte contre le terrorisme continuera dans de nouvelles dimensions »

« Notre lutte contre le terrorisme et les organisations terroristes continuera en gagnant de nouvelles dimensions. La tentative de coup d’État manqué et la résistance légendaire dont a fait preuve le peuple ont permis une nouvelle fois de tourner les regards vers la Turquie ».

« Mon allocution lors de l’Assemblée générale (de l’ONU) sera une occasion pour expliquer, de la manière la plus correcte, à l’opinion publique mondiale la tentative du coup d’État du 15 juillet et la FETÖ. Nous allons continuer de déchiffrer le visage obscur de la FETÖ et de son leader, de faire savoir à nos amis que cette organisation terroriste constitue une menace pour la Turquie et également pour les autres pays. Je tiens à préciser de façon claire et nette qu’aucun pays au monde n’est et ne pourra être un refuge sûr pour la FETÖ et ses militants ».

« La crise syrienne n’est pas seulement celle des Syriens ou des pays voisins à la Syrie »

« Je suis désormais persuadé que le monde entier perçoit cette réalité : la crise syrienne n’est pas seulement une question des Syriens ou des quelques pays voisins à la Syrie. Cette crise a désormais acquis une dimension globale en raison de ses conséquences sur les autres régions. Chaque seconde de perdue dans le règlement de cette crise sur la base de la légitimité et de la justice est une honte pour les Nations Unies. On ne peut trouver une solution à cette question en infligeant aux réfugiés des traitements inhumains et en se cachant derrière les grillages. L’humanité, notamment les pays développés, doit désormais se rendre compte de leur responsabilité à ce sujet ».

« Les pays qui participeront au sommet préciseront leurs engagements avec les nouvelles initiatives qu’ils prendront conformément à ces objectifs. Notre pays a été spécialement invité au sommet en raison qu’il accueille actuellement le plus de réfugiés au monde. J’expliquerais en détail la lourde responsabilité que la Turquie a assumée à elle seule depuis le début de la crise syrienne. Lors de mon allocution, j’exprimerais une nouvelle fois la nécessité d’une zone sécurisée et d’une zone nettoyée du terrorisme, que nous évoquons depuis des années pour le règlement de la question. Je partagerais avec les leaders les contributions de l’opération Bouclier de l’Euphrate sur l’allégement de la crise des réfugiés ».

« Nous nous sommes toujours opposé à la formation d’un couloir terroriste »

« Nous avons toujours dit que nous n’allions absolument pas autoriser la formation d’un couloir terroriste au nord de la Syrie composé du PYD et du YPG ».

« La région de Tal-Abyad est en fait une zone d’habitation des Arabes. Qu’ont-ils fait maintenant dans cette zone ? Ils l’ont d’abord laissé à Daech moyennant diverses opérations. Et Daech l’a ensuite abandonné au PYD et YPG. L’objectif est de s’ouvrir à la Méditerranée en s’intégrant avec Afrin. Nous avons toujours patienté. Mais nous avons enfin explosé à la suite de l’événement de Gaziantep (attaque terroriste faisant plus de 50 morts lors d’un mariage). Nous avons dit ça sufi. Nous avons informé tous nos amis. Nous avons par ailleurs dit que le PYD et le YPG ne devaient absolument pas être présents pendant l’opération de Manbij, car 95% de la région appartiennent aux Arabes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *