Société, Sport

BASE jumping du haut de la Tour de Galata

Jeudi 9 novembre, Cengiz Koçak a effectué un saut extrême du sommet de la Tour de Galata, à Istanbul.

C’est un saut avec parachute de 67 mètres de hauteur, soit le saut le plus bas jamais organisé en Turquie, qu’a effectué l’homme de 44 ans du sommet de la tour historique d’Istanbul dans le cadre de l’European Outdoor Film Tour.

Une prouesse symbolique, 385 ans après le premier vol avec ailes artificielles dans l’histoire de l’Empire ottoman de Hezarfen Ahmet Çelebi, un légendaire inventeur ottoman qui, en 1638, avait décollé de la tour pour atterrir à Üsküdar. Un exploit qui a inspiré le film « Istanbul Beneath My Wings » (1996), de Mustafa Altıoklar.

Après ce saut, M. Koçak a d’ailleurs déclaré : « Je fais du BASE jumping depuis que j’ai26 ans. J’ai sauté à plus de 6 000 mètres de hauteur d’un avion et j’ai effectué 650 sauts depuis des bâtiments, des falaises et des ponts. Mais là, c’est autre chose. J’ai choisi de suivre l’héritage de Hezarfen Ahmet Çelebi ».

Cengiz Koçak compte bien ne pas s’arrêter là puisqu’il a expliqué qu’il désirait aussi effectuer un saut de la tour de télévision située sur la colline de Çamlıca en mai 2018, mais aussi de marcher de nouveau sur les pas de Hezarfen en sautant une seconde fois de la Tour de Galata pour, lui aussi, atterrir à Üsküdar.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *