Art

Beethoven à NDS : Quand l’élève orchestre le maître

Le 26 mai dernier avait lieu au Lycée Notre Dame de Sion un concert de musique classique mettant en vedette le chef d’orchestre Orçun Orçunsel et la pianiste de renom Ayşegül Sarıca. Retour sur une soirée féérique.  

IMG_4094 copie

Elle était sa professeure pendant près de vingt ans. Orçun Orçunsel, maestro de l’Orchestra Sion, a su diriger à merveille la pianiste Ayşegül Sarıca, artiste d’État du gouvernement turc depuis 1971, inversant ainsi les rôles de l’élève et du maître pour le plus grand plaisir des amateurs de musique classique s’étant déplacés pour l’événement.

Accompagnés d’un orchestre composé d’une quarantaine de musiciens, le duo complice a su ravir les trois cent spectateurs en interprétant un Concerto pour piano No. 3 de Beethoven, si bien que leurs applaudissements à tout rompre ont convaincu Ayşegül Sarıca de retrouver sa banquette et d’entamer un solo devant un public ravi.

Vêtu de sa queue de pie, le chef d’orchestre a su hypnotiser la salle comble pendant plus de deux heures par ses mouvements théâtraux d’une infinie précision. Les cordes, les vents et les percussions se sont alliées à merveille afin d’interpréter trois morceaux du compositeur allemand.

Devant les gestes assurés de la baguette d’Orçun Orçunsel et la fluidité au piano de Ayşegül Sarıca, les spectateurs ne pouvaient que quitter la salle comblés. Une soirée couronnée de succès ne manquant pas de rappeler la richesse de la scène musicale turque.

Yasmine Mehdi 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *