Découverte, Gastronomie, Tourisme

Beyti : le Palais de la gastronomie turque

Un restaurant où l’on peut prendre le temps de vivre et de bien manger. Avec ses trois mille mètres carrés, comprenant deux terrasses et ses onze salons, l’imposante architecture, aux inspirations ottomanes, suggère une villa de luxe. L’entrée, aux palmiers et fontaines à débordement de part et d’autre, nous transporte dans une atmosphère voluptueuse et exotique.

“Ici, tout est fait maison ! De A à Z”

beyti

Crédit Photo : Aramis Kalay

Assis en terrasse, entre grenadiers et citronniers, le serveur recommande un vin turc Kavaklidere, Yakut 2012. Fruité et équilibré, ce vin rouge est vraiment surprenant en bouche puis se révèle un excellent choix pour accompagner le döner et les différentes grillades ainsi que le fameux Beyti Kebap. Lorsque l’on interroge le serveur sur les cuisines, ce dernier répond : “vous pouvez les visiter quand vous voulez, à tout moment”. En effet, les cuisines de Beyti Güler n’ont rien à cacher et l’hygiène est irréprochable. Car lorsque l’on pénètre dans les coulisses du restaurant, l’on rentre dans un énorme labyrinthe où se déploie une impressionnante fabrique. De l’entrée, en passant par le plat ou les desserts, jusqu’au thé et café turc, chacun ont leur propre département. “Ici, tout est fait maison ! De A à Z” précise Beyti pendant la visite des cuisines. Et quand il dit tout, il pèse ses mots ! Des fleurs posées sur la table (élevées dans une serre privée mitoyenne au restaurant), en passant par le lavage des nappes Vakko, jusqu’à la préparation des baklavas. Ceci dans le but d’avoir une maîtrise complète du résultat et proposer ainsi aux clients un service irréprochable — On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Sans doute cela peut-il servir d’exemple aux restaurateurs français pour qui le label “fait maison” suscite la polémique.

Le sourire des clients en sortant : la récompense ultime pour Beyti

DSC_5607Une douce mélodie est omniprésente à travers les salons et nous plonge dans une ambiance sereine. Service à l’anglaise, les plats arrivent sous cloche d’époque en cuivre : la magie opère, la table est conquise. Tout comme les nombreuses personnalités qui s’y sont succédées dont les photos trônent dans des cadres accrochés de part et d’autre du restaurant : Richard Nixon, Jimmy Carter, Jacques Chirac, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan ou encore Brigitte Bardot, Alain Delon, entre autres, et plus récemment Maria Sharapova !

Sont également exposés, à l’entrée, ce que l’on pourrait appeler en quelque sorte le « Musée Beyti », des lettres de remerciements qui vantent la cuisine Beyti et de nombreux cadeaux de toutes sortes envoyés par les habitués.

Ce succès n’est pas un hasard car Beyti Güler a été élu deuxième meilleur restaurant parmi cinquante rôtisseurs à travers cinquante pays dans le monde. Beyti est, de surcroît, membre d’Honneur du Baillage de Turquie de la Confrérie de la Chaîne des Rôtisseurs.

Présentation soignée des feuilletés et mezzés, les plats sont d’une finesse et l’on ressent la fraîcheur des ingrédients, un choix de plus de cinquante pâtisseries dont des baklavas rivalisant avec les plus grands. Une exigence que Beyti a voulu perpétuer puisque pour ce dernier cette entreprise est pour lui sa “raison de vivre”.

Daniel Latif

Beyti
Orman Sok. No:8 – Florya / Istanbul
www.beyti.com

4 Comments

  1. GIRIS Y.

    Bonjour
    J’ai lu l’article en diagonale mais il me semble que vous n’indiquez nulle part où se trouve ce fameux restaurant. J’en connais un qui s’appelle comme ça près de chez moi ( je fais comme vous, je dis pas où) mais c’est sûr que ce n’est pas celui dont vous parlez.

    Cordialement

  2. GIRIS Y.

    Vu:
    Beyti
    Orman Sok. No:8 – Florya / Istanbul Türkiye

  3. miotisoa

    Envie de connaitre le vrai gout du caviar ???? Cyril de Lalagade vous propose ses spécialités telles les saumons fumés, les magrets fumés, foie gras d’oie et surtout le caviar…

  4. sidika

    Cyril de Lalagade est à la tête de l’entreprise d’import-export Caviar Volga, spécialiste du négoce de caviar et de poissons fumés.Commerçant voyageur dans l’âme, Cyril de Lalagade se rend dans les pays producteurs de saumon pour visiter leurs fermes et comparer les qualités d’élevage. Il rencontre Guy Denis, un spécialiste en la matière, et leur association se révèle rapidement efficace. L’approvisionnent des clients atteint 650 tonnes de saumon fumé par an, notamment à destination des compagnies aériennes françaises et du Palais de Monaco. Cyril de Lalagade dirige le restaurant la maison du caviar
    Un restaurant prestigieux pouvant servir du caviar a la carte .Une de ces grandes maisons parisiennes où l’on déguste la caviar sous différentes formes, avec pommes de terre tièdes, dans un plats et poissons ou à la louche. La clientèle ne s’y trompe pas et se fait plaisir.Situé à Paris, depuis sa création en 1956, l’établissement est une institution. Cependant Cyril de Lalagade a la bougeotte. En 1993, il crée à Miami sa propre entreprise, Platinum Services, proposant la distribution de caviar et de saumon .Sa clientèle est composée de célébrités dont il découvre la vie surréaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *