Culture, Société

Les bibliothèques turques comptabilisent plus de 69 millions de livres

Les chiffres révèlent une augmentation de 7,43 % à la fin de 2018 par rapport à l’année précédente.

Les bibliothèques à travers la Turquie contenaient près de 69,3 millions de livres à la fin de 2018, a rapporté jeudi l’Institut turc des statistiques (TÜIK).

TÜIK a recensé près de 31 500 bibliothèques à la fin de l’année dernière. Ceci comprend une bibliothèque nationale, mais aussi les bibliothèques d’éducation publique ou encore universitaire.

« Le nombre de livres au sein de la Bibliothèque Nationale [située dans la capitale Ankara] s’élevait à 1 463 488 en 2018, soit une augmentation [annuelle] de 3,8 %. On compte 197 216 autres documents à la Bibliothèque Nationale en 2018, soit une augmentation de 7 % par rapport à 2017 », indique le rapport de l’Institut.

En Turquie, 191 universités possèdent au moins une bibliothèque, ce qui représente 3,9 millions de membres inscrits l’année dernière.

« Le nombre de bibliothèques universitaires a augmenté de 6 % en 2018 par rapport à 2017. On en recense 598 », a déclaré TÜIK.

Les chiffres officiels ont également révélé que les bibliothèques universitaires du pays comptaient 17,6 millions de livres, environ 1,7 million de périodiques reliés, 92 millions de livres électroniques, plus de 700 000 thèses et environ 1,2 million d’autres ouvrages.

Seulement, l’indice qu’il serait pertinent d’analyser est la quantité de personnes ayant accès à ces ressources fondamentales pour l’éducation d’un pays. Et, à ce jeu-là, il semblerait bien que la Turquie ne soit pas un exemple d’accès aux lieux de savoirs (universités, bibliothèques, etc.) par le plus grand nombre. Nous pouvons donc nous réjouir de l’accumulation d’un patrimoine, mais à qui profite-t-il ?

Alexandre Gassier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *