Environnement, Société

Les braconniers ont encore frappé

Le premier bouquetin de Bézoar observé en Turquie depuis un siècle a été la cible de braconniers.

Le 3 février dernier, les médias locaux de la province de Kahramanmaraş, dans le sud-est du pays, ont rapporté qu’un bouquetin de Bézoar – également connu sous les noms de bouquetin anatolien Bézoar et de chèvre égagre – avait pu être observé.

Alors que cette chèvre des montagnes n’avait pas été aperçue dans cette région de Turquie depuis un siècle, le bouquetin en question a depuis été tué par les braconniers.

Considéré comme l’ancêtre de la chèvre domestique, le bouquetin de Bézoar est présent dans les montagnes anatoliennes et au Moyen-Orient depuis des siècles. L’espèce était autrefois particulièrement présente dans la province de Kahramanmaraş, mais aujourd’hui il n’en reste qu’une poignée. Le bouquetin de Bézoar a déjà disparu en Jordanie, au Liban et en Syrie.

Avec des cornes en forme de cimeterre pouvant atteindre 1,5 m, ce bovidé d’environ 60 kg est une espèce protégée en Turquie, mais reste une cible prisée des braconniers en quête de trophées.

Selon le département anti-braconnage de la gendarmerie d’Elbistan, les deux braconniers ont été retrouvés et ont reçu une amende de 23 000 TL.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *