International, Politique

Brésil : Dilma Rousseff désavouée par le Sénat

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le Sénat brésilien a voté à deux tiers l’écart de la Présidente Dilma Rousseff du pouvoir durant une période qui pourra s’étirer jusqu’à 180 jours. Celle-ci devra faire face aux tribunaux afin de répondre aux accusations de crime de responsabilité, une offense qui, selon la Constitution brésilienne, pourrait entrainer la destitution de la cheffe du Parti des travailleurs.  

A presidente da República Dilma Rousseff concede entrevista coletiva no Palácio do Planalto. Foto: Jonas Pereira/Agência Senado

Le Sénat brésilien s’est prononcé. Les allégations suggérant que Rousseff aurait maquillé les comptes publics pour masquer l’ampleur du déficit quelques mois avant sa réélection auront eu raison de la première femme présidente de l’histoire du Brésil.

Le 17 avril dernier, c’est la chambre basse du Parlement brésilien qui avait lancé la procédure de destitution par un vote ayant divisé la population brésilienne. Ce soir-là, des dizaines de milliers de Brésiliens étaient sortis dans la rue pour se réjouir ou pleurer le départ quasi-imminent de leur présidente.

Selon une source de l’AFP, Dilma Rousseff aurait rassemblé ses effets personnels hier soir, suggérant que la décision du Sénat était prévisible et que la femme d’État s’attendait à ce qu’on la mette à la porte du palais Planalto. En avril dernier, elle dénonçait déjà sa situation, qu’elle qualifiait de « coup d’État institutionnel. »

C’est Michel Temer, vice-président, qui prendra sa place jusqu’à la décision du tribunal. Si Rousseff n’est pas acquittée, Temer tiendra les rênes du pouvoir jusqu’aux prochaines élections, qui devraient avoir lieu en 2018. Rappelons que des allégations de corruption pèsent aussi sur l’homme politique. Reste à savoir si celui-ci saura régler les problèmes d’inflation, de chômage et de récession qui plongent des millions de Brésiliens dans l’instabilité.

Yasmine Mehdi 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *