Société

Campagne de sensibilisation contre la maltraitance des enfants à Trabzon

Par le biais des transports communs, un groupe de femmes appartenant à l’Association des mères turques a lancé une initiative visant à lutter contre la maltraitance des enfants dans la province de Trabzon, sur la côte de la mer Noire.En effet, une dizaine de femmes provenant de la ville de Trabzon œuvrent à sensibiliser la société locale et turque vis-à-vis de la maltraitance des enfants dans les lieux publics tels que les rues, les autobus et les arrêts de bus, distribuant ainsi des brochures.

Cette campagne de sensibilisation fut déclenchée à la suite de nombreuses déclarations et rencontres avec des témoins qui ont maintes fois signalé des cas d’abus sur des enfants dans les rues.

Dans le cadre de ce projet de sensibilisation, l’association s’implique pleinement dans sa vocation et mesure l’ampleur de la situation. À cet effet, elle a fait appel à de nombreux spécialistes des services sociaux et a assuré des cours de prévention aux enseignants, aux cadres des écoles primaires ainsi qu’aux personnes handicapées et aux parents.

À l’issue de cette campagne, les fonctionnaires de l’association ont déclaré que les dénonciations et les plaintes avaient augmenté en raison du courage des victimes et des témoins dans le cadre du projet qui a débuté le 1er janvier.

Un projet qui se tiendra dans le centre provincial jusqu’au 31 mai, et se poursuivra après dans les districts et les villages de Trabzon à la suite de recommandations de nombreuses femmes.

Ziynet Şener, directrice de la branche Trabzon de l’Association des femmes turques, a affirmé qu’ils étaient préoccupés par les plaintes d’incidents de violence assez récurrents dans la ville. Celle-ci a assuré que l’association fournissait aux personnes ayant besoin d’aide les coordonnées des personnes à joindre en cas de nécessité, et que, dans un avenir proche, elle aspire à collaborer avec l’association Sabanci. En outre, la directrice a ajouté que de nombreuses associations, institutions publiques et ONG coopèrent sur le projet.

Pour que justice soit rendue aux enfants victimes de violence, la municipalité de Trabzon, le bureau du gouverneur de Trabzon, la direction de Trabzon du ministère des Politiques sociales et de la Famille, ainsi que le Centre de prévention et de surveillance de la violence ont également soutenu l’initiative, a déclaré M. Şener.

Boudali Sara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *