Culture, Découverte, Société

Le campus de Bahçeşehir des écoles Neslin Değişen Sesi (NDS) vise l’excellence dans l’éducation multilingue à la croisée des cultures

En juin 2016, le campus des écoles Neslin Değişen Sesi (NDS) a déménagé à Bahçeşehir, quartier résidentiel d’Istanbul en plein développement et accessible facilement en 35 minutes du centre. Un an après, l’école maternelle, l’école primaire et le collège de la fondation sont bien installés et le bilan est on ne peut plus positif comme ont pu le constater Éric Soulier, conseiller de coopération et d’action culturelle de France en Turquie, ainsi que Virginie Villechange, attachée de coopération pour le français, Füsün Türkmen, présidente de la fondation NDS et Yann de Lansalut, directeur du lycée Notre-Dame de Sion qui ont visité l’école et ont été reçus le 26 mai par Aylin Kızıler, la directrice, et les professeurs de l’établissement. La Fondation Éducative du Lycée Français Notre-Dame de Sion qui réunit sous le nom de  »Neslin Değişen Sesi » ( NDS ) les trois écoles – maternelle, primaire et collège – se démarque par la qualité des services éducatifs offerts aux enfants. Au cœur de ces écoles, on retrouve l’apprentissage du français en tant que deuxième langue, mais aussi de la culture française. Un gage de qualité observé par Éric Soulier : « J’ai découvert un endroit superbe et très bien équipé où il y a un vrai potentiel de développement ; c’est positif, rassurant et encourageant. C’est une école qui a une ancienneté historique, mais qui a su se renouveler dans ce lieu, et qui s’inscrit dans le futur. Je constate qu’il y a un vrai potentiel de développement pour la francophonie ». Celui-ci poursuit en soulignant que « le réseau d’écoles francophones est une pépite, une richesse pour la France, mais aussi pour la francophonie dans ce pays ». Il faut dire que tout est prévu pour que les élèves atteignent un niveau de français leur permettant d’en faire un atout de taille. La présence de 51 professeurs – dont 24 francophones – dynamiques, compétents, totalement dévoués à leurs élèves et qui travaillent en harmonie en fait partie. De plus, NDS axe sa pédagogie sur la littérature, notamment grâce à sa médiathèque en perpétuel renouvellement dont des séances sont prévues dans l’emploi du temps des élèves. L’occasion pour les collégiens de se consacrer à la lecture d’œuvres de littérature française, mais aussi de s’adonner à l’exercice de la critique littéraire ou de l’exposé oral, le tout en français. Quant aux primaires, les séances à la médiathèque sont notamment dédiées à l’exploitation pédagogique ; le moment idéal pour se familiariser avec la lecture d’albums en plus du rallye de lecture qu’ils ont à effectuer.

Comme chaque enfant est différent et évolue à son rythme, NDS a mis en place un système d’étude d’une heure après l’école. Cet aménagement très performant permet à ses élèves un suivi individualisé dans des petits groupes de cinq élèves après l’école et offre aussi la possibilité aux enfants de profiter pleinement de leurs temps libres à la maison.Par ailleurs, dès trois ans, les enfants se familiarisent avec la langue et la culture française de façon ludique en utilisant la méthode de « la gestion mentale » qui fait appel autant à la réflexion qu’à l’imagination. En primaire, la classe non francophone a tout de même 12 heures de français inscrit à son emploi du temps hebdomadaire, tandis que le collège NDS propose une classe préparatoire avec 22 heures de cours de français intensif afin de s’assurer que c’est naturellement et dans les meilleures conditions que les élèves pourront rejoindre leurs camarades dans les classes francophones en fin de 5ème. Virginie Villechange se réjouit « de voir qu’il existe des écoles qui, au niveau de la primaire et du collège, font le choix d’enseigner le français de manière renforcée, ce qui intéresse de plus en plus de parents, car c’est la garantie de maîtriser une deuxième langue étrangère en plus de l’anglais ».Au-delà de l’apprentissage pur et simple du français et des matières « classiques », c’est l’épanouissement et le développement personnel des élèves qui est au cœur du projet de NDS. Pour se faire, cours de ballet classique, ateliers d’échec et de théâtre ou encore expositions sont au programme. Dans ce cadre, un voyage scolaire en France a permis aux collégiens de découvrir l’Île-de-France durant sept jours. Et l’année prochaine, une exposition avec Sipa Press Paris va se dérouler de mi-septembre à mi-novembre sur le thème de « Paris » afin que les élèves découvrent de façon ludique la culture française. Le tout sera complété par des spectacles portant notamment sur l’histoire de la capitale.Quant à l’atelier de théâtre, il s’avère être un moyen indispensable pour les enfants d’acquérir davantage de confiance en soi, mais aussi d’apprendre le français de façon ludique et amusante. Un atelier qui n’est pas réservé qu’aux plus grands puisqu’un club de marionnettes devrait être créé afin que les plus jeunes profitent de tous les bénéfices de l’expression scénique et que NDS participe au festival de Tevfik Fikret à Ankara.En outre, c’est un point de contact indispensable avec le lycée Notre-Dame de Sion. En effet, afin d’assurer une continuité et un passage réussi vers le lycée, mais aussi afin de favoriser les échanges et l’épanouissement des élèves, les écoles NDS collaborent continuellement avec le lycée, fort de 160 ans d’expérience dans l’éducation. En plus des formations et des échanges réguliers et continus entre les professeurs des écoles NDS et du lycée, de nombreux projets communs sont mis sur pied, notamment par l’entremise des ateliers organisés par la médiathèque. Cette année, les élèves de troisième et de sixième ont par exemple participé à une exposition au lycée sur le thème du « voyage ». Les élèves de primaire ont dessiné des cartes postales imaginaires sur ce thème en s’inspirant de blogs de voyage, tandis que les collégiens ont écrit les textes de celles-ci, avant de se rendre au lycée où ils ont rencontré l’artiste Walid Farouk qui a projeté la carte sur laquelle ils avaient travaillé sur leurs visages, et les a photographiés. Les enfants inscrits à l’école maternelle ne sont d’ailleurs pas en reste puisqu’ils ont pu participer cette année au spectacle d’ombres chinoises mis sur pied par Hélène Köroğlu, professeure de théâtre, et Walid Zekri, professeur d’histoire de l’art du lycée.

Les écoles NDS mettent donc tout en œuvre pour créer un ensemble cohérent entre tous les niveaux grâce au travail acharné de ses équipes pédagogiques.

L’objectif est de fournir un espace propice au développement des élèves de l’école maternelle jusqu’au collège et de leur permettre d’évoluer ensemble. « Une école ouverte sur le monde, où la seule exigence est de partager ces valeurs que sont la diversité, la solidarité, le respect et la volonté d’apprendre en français et dans un environnement francophone », comme le souligne Füsün Türkmen.

Camille Saulas

 

Inscriptions pour l’année scolaire 2017-2018 (çerçeve) kırmızı fon üzeine

Les inscriptions continuent pour :

– les classes de maternelle,

– les classes de 1ère et 5ème pour les débutants (non francophones)

Les journées portes ouvertes auront lieu les mercredi 7 et 14 juin 2017.

Vous pourrez visiter l’école du 19 au 30 juin sur rendez-vous.

Pour plus d’informations :

http://www.ilkokul.nds.k12.tr/spip.php?article4602

téléphone: 0212 607 31 31

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *