International, Politique, Société

Célébration de la fête nationale suisse : simplicité et traditions

Mercredi 11 juillet, le 727e anniversaire de la Confédération suisse était célébré à Istanbul, dans l’hôtel 5 étoiles Swissôtel The Bosphorus. Les gentilés suisses, quant à eux, devront patienter encore un peu avant de pouvoir commémorer la fête nationale, qui a officiellement lieu le 1er aout.

Le Bosphorus Swisshotel a accueilli la fête nationale suisse mercredi dernier. Situé au cœur d’Istanbul, sur les rives européennes, le lieu est particulièrement propice et agréable en soirée. Il offre notamment une vue exceptionnelle sur Istanbul ; un havre de paix dans cette ville frénétique.

Après que les hymnes turc et helvétique aient retenti dans le jardin, la Consule de Suisse, Nathalie Marti, a donné un discours instructif. D’abord en rappelant les principes fondamentaux de la Confédération à savoir « indépendance, souveraineté, solidarité, sens du compromis et recherche du consensus… pour n’en citer que quelques-uns ». Nathalie Martie a ensuite qualifié la politique étrangère de la Suisse, qui se distingue par « la stabilité, la prévisibilité, la fiabilité et la persévérance. Elle s’articule autour de trois axes : les relations très étroites de la Suisse avec ses voisins et avec l’Union européenne, l’engagement accru en faveur de la paix et de la sécurité et le développement durable ».

Avant les remerciements, la Consule de Suisse a conclu sur les relations entre la Suisse et la Turquie : « Pour la Suisse, la Turquie est un partenaire important. Nous partageons les mêmes valeurs qui sont celles du Conseil de l’Europe. La Suisse remercie la Turquie pour son grand engagement face à la crise migratoire. (…) Nous entretenons de bonnes relations commerciales avec la Turquie. Le volume commercial entre les deux pays s’est élevé à 3,28 milliards de francs suisses en 2017. La Suisse a exporté vers la Turquie pour 1,84 milliard et importé pour 1,34 milliard de francs suisses. Quelque 800 sociétés suisses sont actives en Turquie (…) et 60 sociétés turques actives en Suisse ». La Consule a tenu à rappeler que « la Suisse est également heureuse d’avoir, avec ses partenaires de l’AELE, signé avec la Turquie le mois dernier un nouvel accord de libre-échange qui remplace et modernise celui de 1992 ».

Les invités étaient ensuite conviés à se rapprocher du buffet, agencé en arc de cercle, qui peut laisser, aux plus littéraires d’entre nous, imaginer un rappel à Guillaume Tell et son arbalète, héros de l’indépendance suisse et personnage éponyme de l’œuvre de Schiller.

À l’image des Suisses, étaient proposés, fromages, pommes de terre, charcuterie… pour la convivialité ; glaces, chocolats et desserts exquis pour le raffinement.

Tout au long de la soirée, les convives ont été bercés par le folklore helvétique ; grâce, notamment, à Franz Keller, joueur d’Alphorn ou de cor des Alpes – comme l’appelle les Français -, ainsi que grâce aux chants coutumiers interprétés par des artistes vêtus de leur costume traditionnel suisse.

Une réception, simple, traditionnelle et chaleureuse, à l’image de la Suisse et de ses habitants. Ce pays de traditions profondément ancré dans l’air du temps a ravi les convives. Le lieu bucolique a rappelé ô combien la nature et surtout la montagne, symbole d’union dans la Confédération, rassemble ses habitants, répartis sur trois zones géographiques où quatre langues sont officiellement reconnues.

Marie Boyenval

Crédit photo : Aramis Kalay

Quelques photos de la soirée :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *