Economie, Société

Les centres commerciaux ont la cote

2,4 milliards de visites en 2019, c’est ce que devraient enregistrer plus de 400 centres commerciaux en Turquie cette année, contre 2,3 milliards en 2018.

Le chiffre d’affaires combiné des centres commerciaux devrait atteindre 160 milliards de livres turques (28,2 milliards d’USD) en 2019 par rapport aux 130 milliards de l’année dernière, selon Hüseyin Altaş, président du Conseil des centres commerciaux (AYD), qui s’exprimait au micro du quotidien Hürriyet.

Il a noté que les chiffres d’affaires des centres commerciaux étaient en hausse depuis janvier, indiquant que l’indice avait augmenté de 9,4 % sur une base annuelle en janvier et de 18,1 % en février.

Par ailleurs, Hüseyin Altaş  a déclaré que « l’indice de chiffre d’affaires a affiché une hausse de 22,2 % et de 14,2 % en mars et en avril. Les dernières données font état d’une augmentation annuelle de 23,1 % en mai ».

Le nombre de visites a toutefois diminué au premier trimestre de cette année par rapport à la même période en 2018, selon lui. Hüseyin Altaş s’attend pourtant à une augmentation du nombre de visiteurs et du nombre de visites durant l’été et à l’automne, juste avant l’ouverture des écoles et avant le réveillon du Nouvel An.

La tendance à la hausse du chiffre d’affaires devrait se maintenir

Hüseyin Altaş mise beaucoup sur les touristes qui représentent une véritable manne financière pour le secteur : « Les touristes étrangers visitent les centres commerciaux pendant leurs séjours dans le pays. Nous avons des visiteurs de Chine, d’Arabie saoudite, du Qatar, d’Iran et du Koweït. La plupart des visiteurs des centres commerciaux viennent des pays du Moyen-Orient ».

Le président d’AYD a également rappelé qu’il existe actuellement 432 centres commerciaux en activité dans 65 des 81 provinces de la Turquie, ce qui représente une superficie locative totale de 13 millions de mètres carrés. Selon lui, « huit ou dix autres centres commerciaux ouvriront cette année et la superficie locative atteindra 13,5 millions de mètres carrés. »

Toutefois, dans certaines provinces, les investissements dans les centres commerciaux ont atteint un point de saturation. Il a donc averti qu’un ralentissement des investissements pourrait intervenir malgré l’intérêt qu’ont manifesté jusque-là les investisseurs internationaux : « Les investissements se sont accélérés depuis les années 2000 et les investisseurs étrangers ont manifesté un vif intérêt pour le secteur des centres commerciaux. À cette époque, la part des investissements étrangers dans les centres commerciaux s’élevait à 30 % environ ».

Selon M. Altaş, 12 % des investissements directs étrangers en Turquie étaient destinés aux centres commerciaux ces dernières années.

Il a également souligné que les centres commerciaux turcs subissaient actuellement une transformation et que ce processus se poursuivrait : « Ces installations ne servent pas uniquement de lieu de shopping. Ils sont devenus des espaces où les gens mangent et prennent un verre, où ils apprécient les arts, vont au cinéma. C’est devenu un lieu de divertissement ». Ce qui est une bonne chose selon M. Altaş qui estime que les investisseurs tiennent compte de cette transformation lorsqu’ils planifient de nouveaux centres commerciaux.

Alexandre Gassier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *