Société, Sport

Cette année, l’objectif pour Göztepe est d’être parmi les sept premiers

Le Göztepe Spor Kulübü, l’équipe de foot jaune et rouge d’Izmir, s’est retrouvé une nouvelle jeunesse au cours des six dernières saisons grâce à son président et propriétaire Mehmet Sepil. D’abord la Ligue 2, ensuite la Ligue 1, puis — après 14 années dans l’enfer des divisions inférieures et à la suite des play-offs — la Super Ligue turque, la plus haute division en Turquie. Göztepe se trouve actuellement pour la quatrième saison consécutive en Süper Lig. La première saison (2017-2018) a été un grand succès, Gözepe ayant terminé la saison à la sixième place sous la direction technique de Tamer Tuna. L’équipe a de nouveau été confiée à Tamer Tuna durant les neuf dernières semaines et a évité la rétrogradation avec les trois points récoltés lors du dernier match ! Quant à l’année passée, les jaune et rouge d’Izmir, qui se sont montrés brillants lors de la première période, ont été décevants en seconde période sous l’encadrement d’İlhan Palut, sans souffrir néanmoins d’un risque de rétrogradation.

Cette saison (2020-2021), l’objectif de Göztepe a été annoncé par l’entraîneur Palut : faire partie des sept premiers. Selon moi, ils termineront la saison entre la cinquième et la dixième place. Tout dépendra de leurs performances et de celles de leurs adversaires. Le désir de leurs supporters est sans doute de voir leur club dans les compétitions européennes et lutter pour le titre national. C’était également l’objectif du président Mehmet Sepil, mais la Covid-19 semble avoir retardé ses plans.

La moitié de l’équipe renouvelée

Avec le transfert dans d’autres clubs de joueurs improductifs et dépassant la trentaine tels que Beto, Castro, et Borges, mais aussi avec l’arrivée de jeunes footballeurs, l’âge moyen au sein de Göztepe a baissé de trois ans pour tomber à 28 ans. Par exemple, à la place du gardien Beto, âgé de 38 ans, l’on retrouve Irfan Can, âgé de 22 ans, qui a joué les six premières parties. Cependant, le problème dans les postes d’attaquants n’a pas pu être résolu. Depuis la première saison, et après une longue interruption en Süper Lig, les successeurs de Jahovic, désormais à Antalyaspor, n’ont pas pu performer comme prévu. Brown, le remplaçant de Jérôme qui avait inscrit six buts la saison dernière, a marqué un seul but lors des six premiers matchs de cette saison. Göztepe, qui a renforcé la deuxième ligne de son attaque avec son dernier transfert de l’année, le Brésilien Ghilherme, ne semble pas en mesure de compenser l’absence de Serdar, passé à Antalyaspor cette saison.

Cette saison, les deux défenseurs Alpaslan et Atınç, ainsi que İrfan Can, Ghilherme et Halil ont pu épauler l’équipe au cours des six premières semaines. Cependant, en plus des arrières latéraux et du milieu de terrain, Tripiç, sur l’aile, et Brown, en tant que pièce maîtresse, devraient travailler davantage pour contribuer à l’équipe d’Izmir. De plus, j’aimerais souligner qu’il faudrait accorder plus de temps à Obi et à Ndiaye, qui font partie des nouveaux arrivés, afin qu’ils servent au mieux Göztepe. 

Si je devais faire une suggestion à Göztepe, ce serait de jouer avec beaucoup plus de rythme et d’enthousiasme, se multiplier en attaques et tirer davantage au but. En revanche, l’équipe devrait maintenir sa défense, sans donner d’occasions aux attaquants adverses. Conséquemment, Göztepe pourrait accéder aux échelons supérieurs.

Par ailleurs, pandémie oblige, jouer sans public s’avère être un inconvénient décisif pour Göztepe, une équipe portée par un public chaleureux qui constitue un véritable cauchemar pour ses adversaires surtout dans leur nouvel antre du très impressionnant stade Göztepe Gürsel Aksel, ayant une capacité de vingt mille personnes.

  Muzafer Ayhan Kara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *