Cinéma

Chacun sa vie de Claude Lelouch : un jour des destins

Chacun sa vie« Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve, chacun son destin »… cette célèbre rengaine pourrait parfaitement rythmer le nouveau film de Claude Lelouch intitulé Chacun sa vie, mais qui aurait très bien pu s’appeler Les Uns et les Autres, manque de chance le titre avait déjà été pris. Si le cinéaste a choisi de filmer la vie et sa spontanéité, ce dernier met en scène magistralement une panoplie de portraits et de personnes qui ne se connaissent pas, mais qui ont tous rendez-vous pour décider du sort d’un homme.

UNE COMÉDIE HUMAINE DES TEMPS MODERNES

Et pour cause, avant d’être jurés, avocats ou juges, ce sont d’abord des hommes et des femmes qui ont rendez-vous à Beaune le temps d’un festival de jazz, avec leur destin, avec leur propre vie remplie de casseroles, de rêves, de secrets, en ayant un seul point commun : ils ont tous les qualités de leur défauts.
Un véritable coup de maître pour Lelouch qui réussit non pas à filmer une seule et unique histoire mais plusieurs et qui à la manière de Woody Allen vont se rejoindre le temps d’un instant. Des bribes de destins croisés, de fragments de vies qui s’assemblent et qui se défont au rythme du temps qui passe à travers un long métrage filmé comme un reportage, prenant des allures de comédie sociale. N’en déplaise à Balzac, il s’agit véritablement d’une comédie humaine des temps modernes !

PARI RISQUÉ ? LELOUCH L’A FAIT !Claude LelouchLa justesse du scénario coïncide parfaitement avec le jeu des acteurs qui se veut profond, délirant mais surtout vrai ! Qui n’a jamais eu envie de connaître la vie de ceux qui nous entouraient ? Pari risqué ? Lelouch l’a fait ! Si ce florilège de grands noms à l’écran pourrait faire tourner des têtes au risque de nous donner mal à la tête, le casting est d’autant bien choisi puisqu’à l’image des personnages il est pluraliste tout en étant pluriel. Et pour cause, de Jean Dujardin, à Liane Foly en passant par Éric Dupond-Moretti, la distribution est assez improbable pour devenir réellement indispensable. Mais la véritable révélation s’avère être la prestation très remarquée car très attendue du célèbre avocat pénaliste. En effet, dans le rôle du président d’un tribunal, ce dernier enchante de façon troublante le spectateur par son jeu simple et vrai, grâce à son charisme envoûtant. Son génie, en vérité n’est pas de jouer mais d’incarner et de vivre son propre rôle qui lui colle parfaitement à la peau. Même si les avocats sont des acteurs, ce sont des acteurs qui dans la réalité n’ont pas le droit à l’erreur. Ainsi s’agirait-il d’un film à son honneur ? La question peut se poser quand on sait que l’idée de ce film est venu au réalisateur à la suite d’une plaidoirie de l’avocat.
Coïncidence ou non ce film met ainsi en scène 13 personnages. Un symbole biblique de la célèbre cène des apôtres ? Un mauvais présage annonciateur de la suite du film ? Ou s’agirait-il d’un clin d’œil aux célèbres Films 13 de Lelouch ? Quoi qu’il en soit le hasard fait bien les choses !

CLAUDE LELOUCH A SON JOHNNYJohnny Hallyday Jean Dujardin Chacun sa viePris à contre-pied, les acteurs ironisent sur eux-même et prennent avec légèreté ce ton moqueur qui en devient irrésistible, notamment Johnny Hallyday qui comme à son habitude nous présente un jeu parfaitement subtil. En effet, il détourne son propre rôle et prend de la distance de manière remarquablement comique avec son image de superstar tel un véritable virtuose du chant mais aussi du jeu d’acteur. Et pour cause, c’est un acteur mythique pour un film mythique. Plus qu’un acteur Johnny Hallyday apparaît comme un véritable performeur et qui devient la pièce maîtresse et indispensable aux films de Claude Lelouch. En effet, si ce dernier a marqué les esprits avec son rôle dans Salaud on t’aime, il continue dans Chacun sa vie. Pedro Almodovar a ses filles, Claude Lelouch a son Johnny.

UN FILM POSITIF EN CES TEMPS NÉGATIFS

Par ailleurs, les dialogues sont plus mordants et plus drôles les uns que les autres, relevant parfois une tonalité grotesque voire burlesque. Un savoureux mélange d’heroï-comique qui fait de ce film une œuvre positive dotée d’une grande humanité et authenticité. Un film touchant et sensible qui aborde de grands thèmes essentiels tels que la justice ou encore de manière plus personnel pour réalisateur celui de la santé.Chacun sa vieMais un chef d’œuvre de Lelouch n’est rien sans la sublime musique de Francis Lai laquelle se substitue magistralement aux dialogues créant ainsi une sorte de second langage. Un langage de l’émotion, un langage qui parle aux âmes.

UN FILM AUTHENTIQUE DOTÉ D’UNE GRANDE HUMANITÉ

Chacun sa vie Lelouch afficheChacun sa vie apparaît alors comme un film doté d’une extrême profondeur où la véritable réflexion s’articule autour du fait de comment des hommes, eux aussi imparfaits, peuvent ils juger un autre homme. Au nom de quoi, sachant que le plus coupable n’est peut être pas celui qui se trouve dans le box des accusés.

Ce film est donc un mélange de plusieurs genres à l’image du symbole du Rubik’s cube de l’affiche du film, et contrairement à ce que l’on pourrait penser la logistique et la réalisation n’ont pas été un casse tête puisque ce long métrage a été réalisé en seulement quatre semaines.
Ainsi Chacun sa vie est une belle leçon de vie avec un casting de folie en ces temps de folies !

Sortie en salles le 15 mars 2017


Charlotte Lelouch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *