Culture, Découverte, Economie, Gastronomie, International, Société

Une chef turque en lice pour le « Basque Culinary World Prize »

Ebru Baybara Demir, chef et entrepreneure sociale de la province du sud-est de Mardin, fait partie des dix finalistes pour le prix qui récompense les chefs qui transforment la société à travers la gastronomie.Pour la première fois, une Turque fait partie des finalistes du « Basque Culinary World Prize ». Ebru Baybara Demir pourrait en effet être récompensée pour son projet Harran Gastronomy School-Amazon Queens, soutenu par le HCR ainsi que le bureau du gouverneur du district de Harran. Le but de cette initiative est d’améliorer l’employabilité des Turcs et des Syriens économiquement vulnérables et particulièrement les femmes à travers une formation culinaire.

Si c’est la première fois qu’un chef d’origine turque fait partie des finalistes de ce concours culinaire, sa sélection n’est pas surprenante. En effet, sa cuisine est ancrée dans les valeurs et les coutumes de la région, mais soutient aussi l’économie locale notamment par la mise en valeur des femmes, et participe à l’intégration sociale des réfugiés syriens.Celle qui a étudié la cuisine anatolienne et traditionnelle du Moyen-Orient a notamment fondé les initiatives Cercis Murat Konağı, Hayatım Yenibahar et Amazon Queens qui ont créé des emplois pour plus de 200 femmes dans le besoin et qui aujourd’hui transmettent à travers l’art culinaire une richesse culturelle inestimable aux générations futures.

Une réalisation dont est fière Ebru Baybara Demir qui a déclaré : « Je suis fière d’être le premier finaliste turque dans l’une des plus prestigieuses compétitions de chef du monde (…) Ce qui me rend heureuse, plus que le prix en lui-même, c’est que les femmes réfugiées de Mardin, d’Urfa et de Syrie auront la chance d’être connues dans le monde entier et auront l’opportunité de choisir la cuisine comme profession par leurs propres moyens, leurs talents et leurs efforts ».

Il faudra attendre pour savoir si Ebru remportera ce prix prestigieux. En effet, le gagnant sera annoncé au Mexique le 18 juillet prochain, tandis que la remise des prix aura lieu à San Sebastian (Espagne) en octobre 2017.

Si cette talentueuse Turque remporte le prix, elle utilisera les 100 000 euros remportés pour mettre sur pied une école de gastronomie locale permanente visant à stimuler l’emploi et à mettre en valeur la cuisine locale.

Camille Saulas

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *