Chroniques

Choix zéro

Il n’est pas secret que d’avoir quelque chose de gratuit fait se sentir très bien. Zéro, est un bouton chaud émotionnel, une source d’excitation irrationnelle.

Que trouvons nous de si irrésistible au chiffre zéro ? Pourquoi la gratuité nous rend si heureux ? Après tout, elle peut nous conduire en difficulté : les choses que nous n’aurions jamais envisagé à acheter deviennent incroyablement attrayantes dès lors qu’ils sont gratuits. Par exemple, avez-vous déjà ramassé les crayons et les blocs-notes lors d’une conférence, alors que vous les jetterez sûrement en rentrant à la maison ? Avez-vous déjà fait la queue pour un temps très long, juste pour obtenir un cône de crème glacée gratuit ? Ou avez-vous acheté deux d’un produit que vous ne l’auriez pas choisi en premier lieu, juste pour obtenir le troisième gratuitement ?

Zéro a eu une longue histoire. Les Babyloniens ont inventé le concept du zéro, les anciens Grecs l’ont débattu longuement. Les anciens indiens Pingala ont jumelé zéro avec le chiffre 1 pour obtenir deux chiffres. Les Mayas et les Romains, eux, ont fait partie le chiffre zéro de leur système de numération. Merci à l’astronome Indien Aryabhata, qui a fait gagner au  zéro sa place dans la science.

Il se répandit dans le monde arabe, où il a prospéré, a traversé de la péninsule ibérique à l’Europe; subi quelques ajustements grâce aux Italiens; et finalement a navigué de l’Atlantique vers le nouveau monde.

Qu’y a-t-il de si attirant dans le chiffre zéro ? Pourquoi avons-nous cette envie irrationnelle de sauter sur un article gratuit, même quand il n’est pas ce que nous voulons vraiment?

La plupart des transactions ont des côtés positifs et négatifs, mais quand quelque chose est gratuite nous oublions tout ce qui est négatif. Aux produits gratuits, nous donnons une telle charge émotionnelle que nous percevons que ce qui est offert, est immensément très précieux. Mais pourquoi? C’est parce que les Hommes ont intrinsèquement peur de la perte. Or, il n’y a aucune possibilité de perte visible lorsque nous choisissons un article gratuit. Mais supposons que nous choisissons l’élément qui n’est pas gratuit. Maintenant, il y a un risque d’avoir pris une mauvaise décision; ce qui signifie que la possibilité de perte est envisageable. Ainsi, étant donné le choix, nous allons vers ce qui est gratuit.

Voici un test : supposons qu’on vous offre le choix entre un chèque-cadeau de 10 euros, gratuit et un chèque-cadeau de 20 Euros pour 7 euros. Réfléchissez rapidement. Lequel voulez-vous prendre ? Si vous avez sauté sur le chèque gratuit, vous êtes comme la plupart des gens.

Pouvez-vous voir le comportement irrationnel dans nos actions ?

Par Derya Adigüzel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *