Société

Les chrétiens orthodoxes de Turquie célèbrent Noël

Samedi 6 janvier, la communauté orthodoxe de Turquie a célébré Noël. À Istanbul, les fidèles ont pu assister à une messe dirigée par le patriarche orthodoxe grec de Fener.

Les célébrations de Noël ont commencé tôt samedi dernier avec une messe dirigée par le patriarche Bartholomée I à l’église Saint Georges (Hagia Yorgi). Un office auquel ont assisté le vice-ministre grec des Affaires étrangères, Ioannis Amanatidis, et l’ambassadeur grec en Turquie, Petros Mavroidis. Le service a d’ailleurs été retransmis en direct par le radiodiffuseur officiel d’Athènes, ERT.

Après celui-ci, un rituel s’est poursuivi à travers Istanbul. Une grande croix de bois a été jetée dans les eaux du Bosphore et de la Corne d’Or par le patriarche pour être récupérée par un groupe de nageurs pour marquer l’Épiphanie – qui célèbre l’arrive des Rois mages à Bethléem. La grande croix jetée dans la corne d’Or a été récupérée pour la troisième année consécutive par Nikos Solis, un entraineur grec de 29 ans.

Cette cérémonie a eu lieu dans plusieurs districts d’Istanbul, notamment Balat, Ortaköy et Kuzguncuk.

Le patriarcat turc orthodoxe a été créé au milieu de la « Guerre de libération nationale » (1919-1922) menée par Mustafa Kemal Atatürk.

En raison d’une différence dans les calendriers, de nombreuses églises orthodoxes célèbrent la veille de Noël le 6 janvier et Noël le 7 janvier au lieu du 24 et 25 décembre. En effet, la majorité des églises orthodoxes dans le monde utilisent le calendrier julien, créé sous le règne de Jules César en 45 av. J.-C., et n’ont pas adopté le calendrier grégorien adopté par le pape Grégoire XIII en 1582.

Ainsi, des cérémonies semblables à celles qui se sont déroulées à Istanbul ont eu lieu en Russie, en Géorgie, mais aussi en Arménie et en Égypte.

Camille Saulas

Crédit photo : Hürriyet Daily News

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *