Cinéma

Citizenfour : Snowden contre-espionne la surveillance américaine

affiche citizenfourAller à la rencontre d’Edouard Snowden, l’ancien ingénieur informatique de la CIA et de la NSA par qui le scandale a explosé, c’est exactement ce que Laura Poitras et ses collègues ont cherché à faire dans un documentaire époustouflant Citizenfour lequel s’est vu recevoir l’Oscar 2015 du meilleur film documentaire.

DES RÉVÉLATIONS EN IMAGES ET EN TEMPS RÉEL

En effet, Edouard Snowden désirant faire part de ses informations sur la surveillance de millions d’américains et de millions de personnes à travers le monde, contacte Laura Poitras non pas par hasard mais parce que cette dernière fait partie de ces milliers de personnes surveillées, probablement en raison de ses nombreux documentaire sur des sujets brûlants notamment la guerre en Irak.
Après avoir pris connaissance des informations confidentielles révélées par Snowden en 2013, il est alors beaucoup plus intéressant et surtout fascinant de découvrir tout le processus, les démarches par lesquelles les journalistes ont réussi à faire part de ce que Snowden savait. Et pour cause, la caméra devient l’œil du spectateur, elle s’efface complètement. photo citizenfourLe public vit alors l’aventure du journaliste au plus près, il assiste à l’entretien permanent avec l’ancien ingénieur. Effectivement, Snowden est au centre du documentaire, l’on y voit ses doutes, ses craintes, son attente dans la chambre d’hôtel lorsqu’il doit se cacher, son exil politique en Russie — comportement étrange puisque ce pays surveille en permanence sa population — ainsi que les discussions cryptées avec les journalistes, néanmoins l’on y apprend surtout ses convictions à vouloir faire bouger le monde.

UN DOCUMENTAIRE SOUS HAUTE TENSION

Avoir des images sur ses révélations qui sont passées pendant deux ans inaperçues, voire même superflues, devient alors extraordinaire. L’on ne se sent plus dans une fiction qui s’apparente au polar mais plutôt dans une réalité concrète.
photo-citizenfour-1473La réalisatrice Laura Poitras entreprend alors de filmer au jour le jour, malgré les nombreux risques encourus, la traque de l’ancien administrateur systèmes de l’agence américaine et cela au moment même où ses révélations sont sur le point d’être publiées dans la presse !
Véritable tremblement de terre, les révélations de Snowden sonnent comme un coup de massue tant pour les dirigeants politiques que pour la population. Pour couronner le tout, les techniques de surveillances s’appuieraient sur des données renseignées, plus ou moins à leur insu, par les plus grosses entreprises américaines telles que Google, Facebook, YouTube ou encore Apple.

HÉROS OU VÉRITABLE TRAÎTRE ?

Considéré comme un héros ou comme un traitre, Snowden aura eu le mérite de révéler la plus grosse information de tout les temps, et aura tenté de susciter l’action de ses concitoyens, comme Julien Assange avant lui en créant le site Wikileaks et en divulguant des informations classées top secrètes de l’armée Américaine. Ces derniers ont donc en commun la fuite de leur pays natal et se sont vus accordé l’exil politique tout en rentrant dans l’histoire.
Il est alors possible d’espérer que de nouvelles révélations voient le grand jour d’ici quelques années comme Snowden l’avait prédit. La fin du documentaire nous laisse quelque peu sur notre faim, sans doute est-ce pour signifier qu’il a encore des révélations à faire et d’autres documents à portée de main ?

Charlotte Lelouch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *