Politique

Coalition gouvernementale : deux scénarios possibles pour l’AKP

Selon le premier ministre Ahmet Davutoğlu, les possibilités de coalition avec l’opposition seraient réduite à une donnée binaire ; entre la gauche libérale incarnée par Kemal Kılıçdaroğlu [CHP] et la droite nationaliste du MHP dirigé par Devlet Bahçeli.

mhp_chp

Il aura fallu près d’un mois pour que se profile l’après de ces dernières élections générales. Brisant la longue domination de l’AKP depuis 2002, le scrutin du 7 juin dernier avait laissé place à tous les fantasmes. Au lendemain des résultats des élections annonçant le partage du Parlement entre l’AKP et les trois principaux partis d’opposition, le site d’information Daily Sabah énumérait même pas moins de sept scénarios envisageables. Avec les épisodes récents du vote pour la présidence de la Grande Assemblée, ainsi que l’intervention télévisuelle du Premier ministre Ahmet Davutoğlu hier soir, le champ des hypothèses semble aujourd’hui se restreindre.

Deux scénarios aux probabilités inégales

Le Premier ministre l’a annoncé hier soir : « Les alternatives mathématiquement envisageables » se réduiront soit à une coalition AKP-CHP, soit à une alliance AKP-MHP. Remportant seulement 258 sièges aux élections législatives du 7 juin, le parti au pouvoir devra ainsi pour la première fois de son histoire composer avec un gouvernement de cohabitation. Cohabitation dont le HDP semble aujourd’hui exclu ; avec 80 sièges obtenus au Parlement, le parti pro-kurde campe sur son refus d’un partenariat politique avec l’AKP. Partenariat auquel CHP et MHP semblent quant à eux s’être ouverts : le CHP en publiant une liste de 14 conditions pour une coalition avec l’AKP ; le MHP en « offrant » officieusement une partie de ses votes au parti au pouvoir lors de l’élection du président de l’Assemblée, avant-hier après-midi. Soutien qui aura permis la victoire du candidat İsmet Yılmaz, ancien ministre de la Défense.

C’est précisément ce soutien qui laisse à penser qu’une coalition AKP-MHP serait la plus probable. Non seulement leurs lignes idéologiques sont plus proches que ne le sont celles partagées par l’AKP et le CHP, mais l’AKP est dorénavant redevable à Bahçeli suite à son soutien lors du quatrième tour de l’élection du président de la Grande Assemblée. À ce titre, on pourrait même s’avancer à dire qu’une coalition est en quelque sorte déjà en marche entre ces deux forces politiques. Mais gare aux surprises dont regorge la vie politique turque… Le spectre des élections anticipées n’est jamais bien loin ; et dans le cas où les partis mettraient plus de 45 jours à tergiverser sur une coalition, de nouvelles élections générales auraient lieu de manière anticipée, en novembre prochain.

 

1 Comment

  1. ScenarioEtPasScenarii

    les noms ou adjectifs empruntés à une langue étrangère ont un singulier et un pluriel réguliers. On choisit comme forme du singulier la forme la plus fréquente, même s’il s’agit d’un pluriel dans la langue d’origine : un ravioli, des raviolis ; un scénario, des scénarios. L’accentuation, d’autre part, est rendue conforme aux règles des mots français : un imprésario ; un révolver ; un artéfact ; »

    Source : http://www.academie-francaise.fr/la-lan…/questions-de-langue

    Merci de corriger votre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *