santé, Société, Sport

Coronavirus : Les Turcs redécouvrent le vélo !

Face à la propagation du coronavirus, le monde entier se soumet à des mesures sanitaires strictes et doit repenser ses moyens de mobilité. Le vélo a été la solution ultime, il est désormais propulsé comme moyen phare pour se déplacer tout en respectant les gestes barrières.

Une augmentation qui profite à tous !

Alors que la population craint la foule dans les transports en commun où la distanciation est pratiquement impossible, Bayram Akgül, vice-président de la Fédération turque des vélos, a déclaré que les ventes de vélos avaient bondi : « Le virus a accru l’intérêt pour les vélos et les gens y voient une alternative sportive, notamment en raison de la fermeture des salles de sport ».

Également PDG de Salcano, une entreprise de fabrication de vélos, il a ajouté que les exportations de son entreprise ont considérablement augmenté en raison d’une hausse de la demande de vélos à l’étranger : « On constate une augmentation des exportations de vélos et cela nous ravis ! La demande de l’étranger, en particulier du Royaume-Uni, a augmenté ».

Bayram Akgül souhaite que cette tendance perdure, même si cet usage baisse de manière importante à l’arrivée des froides journées d’hiver.

Les mesures d’hygiène et de protection, une priorité

Akgül a affirmé avoir pris toutes les mesures nécessaires pour freiner la propagation du virus dans son usine et protéger ses employés. « Nous avons fermé l’usine pendant deux semaines lorsque les cas (en Turquie) étaient trop élevés, nous avons mis en place toutes les mesures de distanciation sociale durant cette période », a-t-il expliqué.

Une initiative adoptée dans le monde entier.

Au Royaume-Uni, le ministre des Transports Grant Shapps parle de « millions de personnes qui ont découvert le vélo durant la crise, pour faire de l’exercice ou bien respecter les distances de sécurité ». Selon l’Association des commerçants de vélo, environ 20 000 bicyclettes étaient vendues ou réservées dès la première semaine du déconfinement. Mais cette demande fait « peser une pression énorme sur les magasins » selon l’association : « Beaucoup d’entre eux déclarent travailler jusque tard dans la nuit pour réparer les vélos de leurs clients dans les temps ».

Selon l’association Vélo et territoires, en France, l’usage du vélo a explosé de 44 % pendant la première semaine du déconfinement, soit une augmentation de la fréquentation cyclable de plus de 11 % par rapport à la même période en 2019. Certaines municipalités s’adaptent et ont même créé des pistes cyclables temporaires afin d’encourager la population à circuler en vélo pour respecter les mesures de distanciation sociale et afin de permettre la pratique d’une activité physique en plein air.

 Depuis 2018, le 3 juin est la Journée mondiale pour le vélo, proclamée par les Nations Unies. Cette journée vise à encourager la population mondiale à préconiser l’utilisation des vélos pour « promouvoir le développement durable, enrichir l’éducation, notamment physique, des enfants et des jeunes, promouvoir la santé, prévenir les maladies… » Selon les termes de l’Assemblée générale des Nations Unies, le vélo est « un moyen de transport simple, accessible, fiable, propre, durable et respectueux de l’environnement qui favorise la bonne gestion de l’environnement et entretient la santé ».

Cette nouvelle tendance qui a attendu une pandémie mondiale pour voir le jour, représente tout de même un espoir pour l’environnement, en espérant que ce soit le premier pas sur un long chemin écologique.

Abou el amaim Nada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *