Découverte, Société

Des cours de langage sifflé à l’université

Une université de la province de Giresun, au bord de la mer Noire, devrait proposer des cours de langage sifflé à titre de cours en option au prochain trimestre.

L’Université de Giresun ajoutera la langue sifflée — inscrite depuis 2017 sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l’UNESCO — au programme de la faculté de tourisme en tant que cours en option.

Musa Genç, doyen de la faculté de tourisme, a expliqué à l’Agence Anadolu que « le langage sifflé est utilisé depuis des siècles par la population locale pour communiquer entre eux » dans le district de Çanakçı.

Musa Genç, a par ailleurs souligné que si le langage des oiseaux, qui a fait l’objet d’une première étude scientifique en 1956, a conservé toutes ses caractéristiques, il est néanmoins en danger du fait de l’évolution technologique et des mouvements migratoires et risque donc de disparaître ; d’où la nécessité de proposer des cours sur ce mode de communication qui fait partie intégrante du patrimoine culturel du pays.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/apprendre-langage-oiseaux-mieux-proteger/

Selon l’UNESCO, on compterait seulement 10 000 personnes, principalement à Çanakçı, qui utilisent et comprennent encore la langue des oiseaux.

Camille Saulas

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *