santé, Société

COVID-19 : Les mesures de précaution devraient être maintenues en Turquie selon les experts

Le nombre de patients guéris du Covid-19 est supérieur en Turquie à la moyenne mondiale. Les membres du Conseil scientifique ont annoncé que le taux de transmission, qui s’élève jusqu’à 5 dans le monde, était tombé en dessous de 1 en Turquie, tout en soulignant la nécessité de poursuivre les mesures.

« Rester à la maison, en suivant la règle de l’éloignement social, porter un masque de protection et se conformer aux autres mesures a réduit le taux de transmission. Je peux vous dire maintenant que ce chiffre tombera en dessous de 1 », a déclaré au journal Hürriyet Ateş Kara, spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques et membre du Conseil scientifique.

La Turquie a entamé un processus de normalisation partielle, car la lutte du pays contre la pandémie de coronavirus s’est avérée efficace et une baisse du nombre de nouvelles infections et de décès se reflète dans les chiffres.

Après le succès des statistiques, les barbiers, coiffeurs, centres commerciaux et certains magasins ont ouvert le 11 mai dans le cadre de la première phase du processus.

« Si le taux était supérieur à 1, le nombre de nouveaux cas augmenterait et la propagation du virus continuerait », a déclaré Kara. « Au début de la pandémie, un individu a propagé le virus à cinq personnes dans le monde. Lorsque nous avons fermé des écoles, le taux [en Turquie] était tombé à 3. Lorsque les personnes âgées de plus de 65 ans, les enfants et les adolescents de moins de 20 ans sont restés à la maison, il est tombé à 2 », a-t-il noté en expliquant la corrélation entre les mesures du pays et le taux de transmission.

Mehmet Ceyhan, un autre expert en infection et membre du Conseil scientifique, a déclaré que le taux de transmission de 1,1 enregistré par la suite signifie que le nombre de cas a commencé à augmenter. S’il s’agit d’une légère augmentation, elle s’observe également en Allemagne. « Ils [l’Allemagne] ont commencé à prendre du recul par rapport à la vie normale après une légère augmentation. [Cependant] en Turquie, alors que le taux commençait à descendre en dessous de 1, des étapes de normalisation contrôlée ont commencé à être mises en place », a déclaré Ceyhan.

Ceyhan a déclaré que s’il y avait une augmentation du taux de transmission, ils enquêteraient et essayeraient de trouver où l’augmentation s’était produite afin de prendre des mesures en conséquence. « Par exemple, le taux de transmission en Corée du Sud était presque nul. Ils ont pris des mesures de normalisation et ouvert des bars. Puis ils ont découvert qu’une personne [infectée] dans un bar avait infecté 17 personnes. C’est pourquoi toutes les mesures ne sont pas supprimées en même temps », a expliqué Ceyhan.

Un autre membre du conseil, Tevfik Özlü, a déclaré que le taux de transmission inférieur à 1 indique que la pandémie a été atténuée. « Il est très important que la transmission dans la société ait diminué par rapport au passé. Nous reviendrons à la vie sociale autant que possible, mais nous appliquerons également les mesures de manière stricte », a déclaré Özlü.

Un autre médecin du conseil, İlhami Çelik, a souligné que ce taux est perçu comme une bonne nouvelle pour procéder à la normalisation. « Pour cette raison, nous devons continuer notre vie en obéissant aux mesures et ne pas relâcher les mesures de précautions sanitaires », a ajouté Çelik.

Charlotte Guilloche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *