Sport

Dank u Dirk !

DirkLa nouvelle est tombée ce midi. Dirk Kuyt, la star hollandaise de Fenerbahçe dispute actuellement ses derniers matchs avec les Canaris. Le natif de Katwijk vient d’annoncer sur sa page facebook qu’il quitterait le géant stambouliote à la fin de saison pour rentrer au pays y retrouver le Feyenoord Rotterdam, l’un de ses premiers amours où il s’était révélé en tant qu’attaquant entre 2003 et 2006. Son impressionnant ratio buts/matchs d’alors lui vaudra un transfert à Liverpool où il disputera 285 matchs en 6 ans, s’imposant comme une figure culte auprès des supporters.

Débarqué sur les bords du Bosphore à l’été 2012, il avait été un acteur majeur des récents sacres de Fenerbahçe, actuellement second du championnat, tant en coupe de Turquie (2013) qu’en championnat (2014). Joueur terre-à-terre, travailleur et sympathique, à des années lumières des nombreuses divas du football moderne, Kuyt était une fois de plus devenu un favori des supporters. Un statut d’icône encore un peu plus renforcé le mois dernier avec son but contre Galatasaray, l’éternel rival.

Après la rivière Mersey et le détroit du Bosphore, ces retrouvailles avec la mer du Nord interviennent donc comme un véritable retour aux sources pour Dirk Kuyt, fils de pêcheur et homme des villes portuaires.

kuyt_4

Combatif et courant parfois comme trois hommes, le Hollandais force également l’admiration par son abnégation, son altruisme, et son grand fairplay. Ce ne sera pas seulement son compatriote Wesley Sneijder, superstar de Galatasaray, mais bien l’ensemble du football turc que laissera orphelin ce bon père de famille.

kuyt_famille

Pas de lien avec l’attaque du week-end dernier

L’international hollandais a toutefois assuré que sa décision avait été prise avant le lamentable incident du week-end dernier. Rejoignant l’aéroport de Trabzon après un match disputé par les stambouliotes dans la ville voisine de Rize, le bus de Fenerbahçe avait reçu des tirs de fusil qui blessèrent le chauffeur. Consciente de la gravité des faits, la Fédération turque de football (TFF, Türkiye futbol federasyonu) décida de suspendre la Süper Lig pour une semaine.

otobusA l’époque inédite, cette attaque fut hélas imitée pas plus tard que hier quand le bus de l’équipe de handball de Beşiktaş, la troisième grande formation sportive stambouliote après Galatasaray et Fenerbahçe, a été caillassé du côté de Mersin, dans le sud du pays. L’attaque a cette fois-ci éclaté pendant que se tenait la rencontre sportive, ne faisant « que » briser les vitres d’un bus vide. Gageons qu’il ne s’agisse pas du lancement d’une nouvelle mode…

Alexandre De Grauwe-Joignon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *