Culture, Découverte, Mode

Dapperz ou l’art de la maroquinerie à Istanbul

Si par l’une de ces belles journées d’automne vous vous égarez volontairement dans les méandres du quartier de Moda à Kadıköy, n’hésitez pas à vous aventurer dans la petite tannerie Dapperz, dont vous croiserez forcément l’enseigne. En plus d’y trouver de magnifiques créations épurées, pratiques et éminemment esthétiques, vous aurez l’occasion de rencontrer leur créateur, Emre, qui sera ravi de partager sa passion quelques instants avec vous.

dapperz-logo

Emre fait partie de ces artisans de génie qui, par amour de leur travail se lancent dans une aventure unique : la création et le développement de produits artisanaux. Pour lui, le coup de cœur a été celui du travail du cuir et de la fabrication de produits cousus main. « Tout a commencé lors d’un voyage en Italie », raconte d’une voix chaleureuse cet artisan d’exception, ancien organisateur d’événements. « J’étais en voyage d’affaires. Je voulais acheter une sacoche pour mon ordinateur, et celles qu’on me proposait étaient beaucoup trop chères. Après avoir essayé d’en faire faire une dans une maroquinerie, sans succès, j’ai décidé de la faire moi-même. J’ai acheté le cuir, les outils, et j’ai commencé à fabriquer des petits objets. Et maintenant, après deux ans et demi de travail, je suis capable d’en fabriquer une. »

Ce qui n’était pour lui qu’un hobby au départ s’est rapidement transformé en véritable passion. « J’ai été organisateur d’événements pendant dix ans. Après ces dix années, j’étais fatigué, épuisé par ce métier, et j’ai décidé de prendre une autre route, de faire ce qui me plaisait vraiment toute ma vie. Le cuir est ma passion, c’était un hobby, et maintenant il est tout. »

IMG_1954

En postant des photos de ses créations sur internet, Emre est parvenu à attirer l’attention d’un tanneur très particulier : un artisan venu d’Izmir dont la qualité de travail est telle que les magasins Louis Vuitton viennent eux-mêmes s’y fournir. Ce tanneur, qui en temps normal ne vendrait pas son cuir en si petites quantités, a pris la décision de soutenir Emre et de le fournir en s’adaptant à ses besoins. C’est pourquoi, en plus d’un talent incontestable de créateur en maroquinerie, Emre peut désormais travailler avec un cuir de haute qualité. « Mon travail est entièrement cousu main. Le cuir que j’utilise est végétal et donc durable, et vraiment solide. J’aime sentir le cuir sous mes doigts, voir son évolution au cours de la fabrication du produit. J’aime même voir ses défauts. Comme chaque produit est fait main, il est unique pour moi. Chaque produit est complètement nouveau pour moi », raconte le passionné.IMG_0251IMG_0257

En démarrant sa propre boutique il y a deux ans, Emre est rentré en concurrence avec la grande distribution, mais qu’importe. Son activité est à présent l’histoire d’une vie : son amie l’aide pour la communication et le marketing de sa marque, Dapperz, et ses créations, portées par un talent très particulier, ne peuvent que séduire une clientèle de goût. Créateur invétéré, demandez-lui n’importe quel objet et il pourra vous le réaliser avec la finesse d’un design épuré.

IMG_1953

Adresse : Sivastopol Sk no:22/B 34710 Moda, Kadikoy / Istanbul

Anne-Laure Gatin

1 Comment

  1. BA

    Bonjour à tous,
    Sans vouloir enfoncer ce jeune homme, il manque totalement de techniques et de précision. Vous ne pouvez pas nommer votre article « l’art de la maroquinerie  » puisqu’il en est très loin. Ce qu’il fait n’est ni plus, ni moins que de l’amateurisme et du bidouillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *