International, Politique

David Satterfield pose ses valises à Ankara

Alors que les tensions battent leur plein entre Ankara et Washington autour de l’achat des S-400, un système de défense antimissile russe, par la Turquie, le nouvel ambassadeur des États-Unis est arrivé mercredi soir dans la capitale turque.

 David Satterfield, 45 ans, est le nouvel ambassadeur des États-Unis en Turquie. Alors que celui-ci s’apprête à prendre ses fonctions, il a atterri à l’aéroport international Esenboğa mercredi soir où il a été accueilli par Jeffrey M. Hovenier, le chargé d’affaires de l’ambassade américaine, rapporte l’Agence Anadolu.

David Satterfield succède à John Bass (2014-2017), nommé en 2017 ambassadeur en Afghanistan. John Bass n’avait alors pas été remplacé, laissant la place d’ambassadeur américain en Turquie vacante depuis un an et demi.

Le 28 juin, alors que le président Donald Trump avait annoncé la candidature de David Satterfield pour ce poste, le Sénat américain a approuvé sa nomination.

David Satterfield a fait toute sa carrière de diplomate au sein du Département d’État américain et est sous-Secrétaire d’État Américain en charge du Proche Orient. Il a occupé de hautes fonctions dans les missions américaines en Syrie, en Arabie Saoudite, mais aussi en Égypte et au Liban.

Durant l’air George W. Bush, il fut le conseiller principal chargé de la situation en Irak auprès de la Secrétaire d’État Condoleezza Rice.

Sous la présidence de Barack Obama, David Satterfield fut le directeur général des « Observateurs multinationaux » chargés de maintenir la paix au Sinaï (2009-2017), mais fut également chargé d’affaires provisoire en Égypte (2013-2014)

Par ailleurs, ce dernier a participé en tant qu’observateur américain au processus d’Astana parrainé par la Turquie, l’Iran et la Russie.

Camille Saulas

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *