Cinéma, Société

Décès de la comédienne Ayşen Gruda

L’actrice turque Ayşen Gruda s’est éteinte le 23 janvier. Elle avait 74 ans.

C’est l’hôpital Derindere, situé dans l’arrondissement de Kağıthane, à l’ouest d’Istanbul, qui a confirmé son décès des suites d’un cancer du pancréas.

Les hommages pleuvent depuis l’annonce de sa mort, proches et anciens collègues déplorent une perte immense, comme le rapporte le quotidien turc Hürriyet :

« J’osais espérer qu’elle s’en sorte et que l’on puisse continuer à jouer ensemble », a affirmé Müjdat Gezen, acteur qui a commencé à travailler avec Ayşen Gruda dans un théâtre d’Istanbul en 1963 et qui a joué avec elle dans pas moins de cinq films.

« Il n’y a que peu de femmes comédiennes en Turquie, et nous avons perdu l’une d’entre elles », constate pour sa part l »acteur Rasim Öztekin qui l’a côtoyé.

Le critique de films Attila Dorsay a déclaré quant à lui qu’elle était une étoile du temps où « la comédie était reine ».

Pour l’acteur Ali Poyrazoğlu, elle « était une femme silencieuse, mais une grande actrice ». Ce dernier avait fait sa première apparition sur scène en sa compagnie.

Ayşen Gruda est née le 22 août 1944, à Yeşilköy, en banlieue d’Istanbul. Sa famille, d’origine albanaise, a joué un grand rôle dans sa carrière. Si ses parents ont découvert son don pour la comédie alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, son frère Ayben et sa sœur Ayten rêvaient de marcher dans ses pas.

Sa carrière fut on ne peut plus florissante. Elle est apparue dans plusieurs comédies musicales telles que Deve Kuşu Kabare (Cabaret d’autruche). Elle a aussi joué dans Yedi Kocalı Hürmüz (7 maris pour Hürmüz), une pièce classique turque. Elle a par ailleurs participé à l’élaboration du scénario de Güngörmüşler, film sorti en 1976 qui raconte l’histoire d’un ancien millionnaire qui a fait faillite et qui tente de rebâtir sa fortune à tout prix.

Elle est apparue dans plus de 170 films entre 1975 et 2018, les derniers où l’on a pu la voir étant la comédie Sevgili Komşum (Mon cher voisin) et Babamin Ceketi (La veste de mon père).

Les fans de séries télévisées ont également pu la voir dans plusieurs feuilletons. Elle a notamment eu un rôle dans Her Domates Güzeli Nahide Şerbet, ce qui lui a valu le surnom de « Domates Güzeli ». Plus récemment, elle a joué dans Bizim Hikaye, diffusé depuis septembre 2017 sur la chaîne FOX.

Elle a gagné plusieurs prix, dont l’Orange d’or du meilleur second rôle féminin pour son rôle dans Kağıt (Papier), un film de Sinan Çetin réalisé en 2010.

Elle sera inhumée ce vendredi 25 janvier.

Mehdi Abdsalam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *