Culture, Découverte, Société

Sur les traces des Vikings près d’Istanbul

Des archéologues ont trouvé les traces d’un quartier de mercenaires vikings sur le site de Bathonea, une ancienne cité grecque située à 20 km d’Istanbul au bord du lac Küçükçek­mece, rapporte le quotidien Hürriyet. 

Selon Şengül Aydıngün, responsable des fouilles archéologiques à Bathonea qui mobilisent 75 experts, les recherches ont permis de prouver que « les Vikings vivaient à Istan­bul entre le VIIIe et le XIe siècle ». Blazei Stanislawski, spécialiste polonais des Vikings qui a rejoint l’équipe de fouilles, abonde dans le même sens : « Nous avons déterré sept indices indiquant que les Vikings vivaient ici autrefois ». 

Selon les spécialistes, les Vikings et leurs alliés russes, à savoir les Varègues, se sont rendus dans la région en tant que mercenaires ou marchands. Étant donné que les dirigeants de Constantinople craignaient que les Vikings puissent conquérir la ville, les Vikings et les Varègues n’étaient autorisés qu’à se rendre dans la ville le jour et par petits groupes de 35 personnes, tandis que les Byzantins n’hésitaient pas à les utiliser dans leur armée, affaiblie par de nombreuses guerres. Cette méfiance doublée d’un intérêt stratégique envers les Vikings et leurs alliés explique pourquoi ces derniers se sont installés à Bathonea, à 20 km d’Is­tan­bul, qui serait finalement devenu un port international.  

Blazei Stanislawski souligne en particulier la présence de deux artefacts qui permet d’attester de la présence des Vikings. En effet, les archéologues ont trouvé une croix en ambre gris, soit un objet qui n’était fabriqué que dans le nord de l’Europe à l’époque, mais également un collier repré­sen­tant un serpent qui renvoie à la mythologie viking et au serpent de Jörman­gandr, l’un des symboles du fameux roi Ragnar Lodbrok.

Natasha Voase 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *