Cinéma

Détour : Apple nous joue des tours

A l’occasion du dixième anniversaire de la marque à la pomme, Apple a présenté un film qui se rapproche plus du court métrage que du long, tourné uniquement avec l’iPhone 7. Coup de génie pour la marque américaine qui en en plus de faire sa publicité, inaugure une toute nouvelle façon de filmer le 7ème art.

Une prouesse technologique pour un film poétique

Détour de Michel Gondry met en scène une famille qui part en vacances. Les bagages entassés dans une voiture, les vélos attachés à l’arrière, tout nous rappelle les fameuses vacances d’été en famille.
Cependant, le tricycle de la plus jeune va se détacher et ce dernier va alors se mettre à la recherche de son propriétaire. Malgré une lenteur de film et un esprit décalé se rapprochant des films de Jacques Tati, ce court métrage tend vers une morale des plus poétiques sur le temps qui passe et sur l’humanité. Des réflexions profondes auxquelles le spectateur ne s’attend pas au premier abord. Une belle surprise mais qui ne dure que les deux dernières minutes du film.

Un manque d’intérêt et de crédibilité

Les neuf autres minutes restantes, le spectateur est face à un film dépourvu de toute crédibilité et d’intérêt. Si la qualité de l’image et la stabilité sont impressionnantes et peuvent rivaliser avec les plus grandes technologies pour filmer, le scénario laisse à désirer et apparaît comme superficiel voire enfantin pour ne pas dire un film promotionnel vantant les capacité graphiques du 7ème opus d’Apple.
Prouesse technique, malgré tout, puisque la netteté des images laisse bouche bée.
Cependant, il ne s’agit pas du premier film réalisé avec un téléphone portable puisqu’en 2011 déjà, le film Olive de Hooman Khalili était réalisé avec un smartphone ou encore Tangerine de Sean Baker lequel a été tourné avec un IPhone 5s.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un coup de maître pour Apple qui s’impose désormais comme un acteur important de l’industrie cinématographique en terme de technologie.

Cliquez ici pour voir le film Détour

Charlotte Lelouch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *