Politique, Société

Deux lycéennes américaines revendiquent leur statut de sans-papier

La primaire américaine connait un nouveau rebondissement. Deux lycéennes brillantes ont, pendant le traditionnel discours de la « graduation », déclaré ne pas avoir de papiers de séjour aux Etats Unis.

5077609023_be886240fc_o

Vidéo: La discours de Larissa Martinez, lycéenne sans papiers

Montrer une autre image des migrants

Les deux jeunes filles, Mayte Lara Ibarra, de Austin et Larissa Martinez, de Dallas, ont toutes deux été major de leur promotion de dernière année lycéenne. Suivant la tradition américaine, elles ont été amené, dans leurs lycées respectifs, à donner un discours de fin d’année devant les centaines d’élèves, de parents, d’officiels et de caméras présents. Les deux jeunes filles ont ainsi profité de cette occasion pour annoncer qu’elles faisaient parti des onze millions de sans papiers américains.  L’image exemplaire que transmettent les deux lycéennes détonne de l’image de mafias et d’assistés développée par les militants anti-immigrants.

Une déclaration de poids pendant la primaire américaine

Ces déclarations symboliques interviennent dans le contexte de la primaire américaine. Étant donné que la primaire se centre notamment sur l’enjeu de l’immigration, le message des deux jeunes filles était particulièrement fort. Le candidat républicain, Donald Trump, a notamment souligné, tout au long de sa campagne, son souhait de renvoyer les immigrants clandestins. Il martèle par ailleurs son projet de « grand mur » entre les Etats-Unis et le Mexique. C’est en réaction aux propos xénophobes, tenus pendant la primaire républicaine notamment, que les deux jeunes filles ont décidé de ne plus cacher leur statut. Larissa Martinez a déclaré « L’Amérique peut retrouver sa grandeur sans qu’on construise un mur à cause de la haine et des préjugés. », reprenant le slogan de Donald Trump « Make America Great Again ».

Une exemplarité récompensée

Les deux jeunes filles, brillantes, ont reçu des bourses de prestigieuses universités. Ainsi, Larissa Martinez sera reçue à l’université Yale de l’Ivy League, l’élite universitaire américaine. Quant à Mayte Lara Ibarra, elle a reçu une bourse pour l’université du Texas. Elle avait auparavant tweeté un message annonçant qu’elle avait obtenu une bourse, une moyenne de 4,5 sur 5 au lycée et qu’elle était sans-papiers. Malgré de nombreuses réponses haineuses face à ce tweet, Mayte et Larissa ont reçu un grand soutien. Les vidéos de leurs discours respectifs ont fait le tour d’internet et des réseaux sociaux. Des centaines d’enseignants de la région et près de 84 000 étudiants de l’académie d’Austin leur ont apporté leur soutien.

Ces deux déclarations se tiennent dans un contexte tendu dans l’état frontalier du Texas, où la question de l’immigration clandestine fait polémique, et où l’ex-candidat républicain anti-immigration, Ted Cruz, avait remporté une victoire importante lors de la primaire.

M.C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *