International

Disparition de l’un des pères du nucléaire français

Jacques_BouchardNous avons appris dernièrement le décès, à l’âge de 76 ans, de Jacques Bouchard, ancien directeur des applications militaires du Commissariat à énergie atomique et aux Énergies alternatives, et ancien directeur de l’Énergie Nucléaire.

Diplômé de l’École Centrale à Paris et Docteur en physique nucléaire, il était entré au Commissariat à l’Énergie atomique (CEA) en 1964. Jacques Bouchard était depuis devenu l’un des pères du programme nucléaire français, tant civil que militaire.

Sa plus grande œuvre a été la mise en place du programme « Simulation » qui a permis l’arrêt définitif des essais nucléaires français. Un programme politiquement entériné par Jacques Chirac en 1996 après qu’une ultime campagne d’essais dans le Pacifique ne suscite la controverse.

Ce programme vise à reproduire par des calculs – à l’aide de supercalculateurs et du laser Mégajoule (LMJ) – le fonctionnement et les effets d’une arme nucléaire. Cela a permis à la France de conserver sa capacité de dissuasion et de continuer à perfectionner son matériel nucléaire, en particulier ses réacteurs électronucléaires.

Bon vulgarisateur, M. Bouchard participait ces dernières années régulièrement à des conférences portant sur les enjeux de l’atome à l’instar de la 8ème conférence Partage du Savoir en Méditerranée de mai 2013 :

Ainsi, Jacques Bouchard s’était engagé toute sa vie au service de la France, du développement de la culture de sûreté nucléaire dans le monde, et à la promotion de son usage pacifique.

Thomas Nicod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *