Environnement, Société

Des distributeurs automatiques favorisant le recyclage dans les centres commerciaux

Dans le métro d’Istanbul, on croise désormais des distributeurs automatiques qui permettent d’échanger nos bouteilles en plastique et nos canettes contre des tickets de métro. D’ici 2021, on retrouvera des machines similaires dans les grandes surfaces du pays.

Écologique et économique, la municipalité d’Istanbul a lancé en septembre dernier un système novateur : des distributeurs automatiques qui permettent de recharger gratuitement son Istanbulkart. D’ici la fin de l’année, on devrait en compter une centaine dans toute la ville.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/recharger-istanbulkart-recyclant/

Le 10 décembre, Beran Bozoğlu, président de la Chambre turque des ingénieurs de l’environnement, a annoncé au journal Dünya qu’un système similaire serait installé dans les centres commerciaux de Turquie d’ici 2021 afin d’inciter davantage au recyclage.

Ceux qui utiliseront ces distributeurs automatiques installés dans les centres commerciaux ainsi que dans les supermarchés recevront, en échange de matériaux recyclables, un crédit ou de l’argent, en fonction du poids et de la conception des déchets introduits dans la machine.

Cette annonce s’inscrit dans la lignée de la nouvelle réglementation sur le contrôle des déchets qui entrera en vigueur l’année prochaine, tandis que le gouvernement turc a commencé à lancer et à soutenir des campagnes de recyclage à travers le pays.

Selon un rapport publié en 2017 par le groupe de conseil Expert Market, la Turquie est le troisième producteur européen de déchets ménagers et commerciaux, derrière l’Allemagne et la France. En revanche, le taux de recyclage du pays est encore on ne peut plus faible.

Conscient des enjeux, le Parlement turc a adopté à la fin du mois de novembre une nouvelle loi sur l’environnement qui interdit notamment la distribution gratuite de sacs plastiques dans les commerces. Dès janvier, en vertu de la loi, les vendeurs seront obligés de vendre les sacs en plastique au prix de 0,25 TL et seront passibles d’une amende s’ils fournissent gratuitement des sacs à leurs clients.

Selon le ministre de l’Environnement et de l’Urbanisation, Murat Kurum, chaque citoyen turc utilise en moyenne 440 sacs par an. Celui-ci a précisé l’objectif du gouvernement de réduire ce nombre à 40 d’ici 2025.

Camille Saulas

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *