Découverte, Gastronomie, Société, Tourisme

Domaine 7 Bilgeler : Un vignoble égéen entre Histoire et philosophie

Des groupes d’œnophiles comme Vinizmir visitent régulièrement le domaine et font des dégustations à 7 Bilgeler.

Entretien avec : Bilge Yamen

Cher Bilge, vous et votre conjointe Mme Gülgün êtes médecins. Comment vous est venue lidée de produire du vin ? Comment avez-vous mené ce projet jusqu’à l’œnotourisme ? 

Je suis fasciné par l’Histoire et la philosophie depuis le lycée. La richesse de l’histoire des idées et les changements à travers le temps m’intriguaient déjà. Comme les philosophes et les historiens le soulignent souvent, la transformation des idées dépend des hommes, mais aussi de la géographie et du climat dans lesquels ils se trouvent. Ce sont exactement ces choses-là qui créent aussi la singularité d’un vin. C’est donc un vrai plaisir pour moi de suivre les traces du vin en passant par l’Homme et la géographie et en essayant de saisir ces derniers.

D’un autre côté, comme le vin est un organisme vivant, il s’appuie aussi sur le savoir médicinal. Nous étions encouragés par l’idée que nos acquis en biochimie et en microbiologie pourraient nous être utiles pour suivre la littérature œnologique.

Nous avons fondé notre domaine sur une zone particulière. C’est la géographie sur laquelle les sept sages de Grèce antique (reconnus comme les pères fondateurs de la science et la philosophie) ont jadis vécu et sur laquelle l’homme produit du vin depuis des milliers d’années. Nous sommes situés sur un chemin qui lie les villes antiques de Magnésie et d’Éphèse. Nous nous retrouvons à 7 km de la ville antique d’Éphèse, le site archéologique le plus visité de la Turquie. Pour harmoniser tous ces fondements, nous avons construit dans une approche cohérente un restaurant qui sert de la cuisine régionale et des bâtiments d’hôtellerie pour accueillir les invités-œnophiles.

Dr. Bilge Yamen, le propriétaire du domaine

Vous êtes vraiment au cœur de lÉgée, une terre particulièrement riche du fait de son héritage historique. Pourriez-vous nous parler davantage de cette richesse humaine, mais aussi naturelle qui participe à votre terroir ?

La région Égéenne est un lieu de brassage pour diverses civilisations depuis l’Antiquité. Un endroit où vivent des gens de culture mixte et tolérants. À travers le temps, ces gens n’ont pas cessé de produire du vin, et actuellement les villages alentour cultivent certains des meilleurs raisins du pays. Nous avons planté nos vignes à 220 mètres, dans une vallée entre deux montagnes ; la montagne de Gümüş (1 050 m) et la montagne de Boncuk (740 m). 

Le plateau permet une belle maturation des cépages. Le sol métamorphique schisteux permet un bon drainage et participe à une belle acidité, tout en donnant des arômes singuliers aux vins. 

Le nom de votre marque est « 7 Bilgeler », donc « 7 Sages » en français. Avec les noms de vos cuvées, voulez-vous souligner cet héritage particulier ?

Les noms des cuvées sont dédiés aux individus qui ont fondé la science et la philosophie. Ces terres sont historiquement importantes dans l’évolution de la pensée, les 7 Sages ont été des « développeurs », mais aussi des « transporteurs/médiateurs » du savoir qui venait de Mésopotamie et qui immigrait vers l’Europe. D’ailleurs, pour le voyage de la vigne et du vin, c’est l’Anatolie qui fut ce médiateur entre le Caucase et l’Europe. Les idées fondées par les 7 Sages ont été reprises par Rumi, Yunus Emre ou encore Bedrettin qui les ont transmises jusqu’à nos jours…

Vue des chambres sur les vignes du domaine

De quels cépages sont issus vos vins ? Pourquoi avez-vous choisi ces variétés ? Aurez-vous à lavenir des essais avec les cépages autochtones ? 

Nous travaillons avec les variétés suivantes qui sont en majorité françaises : Chardonnay, Sauvignon blanc, Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Petit Verdot, Syrah. Nous les avons choisies parce que nous pensions que notre terroir était propice à leurs plantations. Cette année une nouvelle série commence sous le nom de « Vindemia ». L’idée serait de se pencher sur les cépages indigènes, mais qui proviendraient de leur terroir originel. Par exemple, d’Ankara dans le village de Kalecik, nous achetons du cépage Kalecik Karası d’un producteur qui s’appelle Karbağ qui fait du bio et qui travaille à faible rendement. Aussi, nous avons du cépage Emir à Ürgüp, dans le village de Ulaşlı qui se trouve à 1 400 mètres. Avec ce cépage, nous voulons proposer aux cépages indigènes une interprétation propre à notre marque « 7 Bilgeler ». 

En tant que vigneron et propriétaire de domaine, quelles sont les appellations ou zones de productions mondiales qui vous impressionnent le plus ?

Comme vous pouvez le constater avec nos cuvées, ce sont les variétés et les appellations bordelaises que j’admire plus. Du nord de l’Italie : Barolo, Amarone et Brunello. En Allemagne, les Rieslings de Moselle. En Nouvelle-Zélande, les sauvignons blancs de Marlborough. En Espagne, l’appellation Priorat, et les Malbecs de Mendoza.

 Des sculptures avec figures antiques ornent le jardin du domaine « 7 Bilgeler »

Selon vous, comment se présente lavenir de la viniculture en Turquie ? Comment définiriez-vous les points de développement ?

Je fais partie des gens qui sont optimistes sur le sujet. Le secteur a vécu des moments difficiles pour diverses raisons entre 2013 et 2017. Cependant à partir de l’année 2017, surtout avec l’intérêt croissant envers la production-boutique, le secteur a repris un nouvel élan. 

Les producteurs et les domaines ont aussi vu l’intérêt de l’œnotourisme sachant que notre pays possède un potentiel unique grâce à ses atouts historiques, culturels et géomorphologiques. 

Davantage de nouveaux terroirs ont été découverts. Plus cette découverte a été appuyée par un savoir œnologique moderne, plus nous avons vu augmenter le nombre de vin de qualité premium.

Quand les touristes arrivent au domaine 7 Bilgeler et à votre hôtel, à quoi doivent-ils sattendre ?

Dans un premier temps, ils vont visiter les vignes. Ensuite, ils peuvent observer le chai et les différentes étapes de la vinification. Dans le cadre de notre hôtel, nous avons le « Çiy Restaurant », une cuisine gérée par la chef Damla. Elle réinterprète et propose des plats régionaux en accord avec les vins de notre domaine. 

Le « Çiy Restaurant » qui propose un menu régional en accord avec les vins

D’autre part, nous proposons dans notre hôtel « Vinifera » 28 chambres avec piscine et vue panoramique sur les collines et les vignes.

Notre domaine et notre hôtel se trouvent à 7 km d’Éphèse, à 10 km de la ville de Magnésie et à 40 minutes des villes antiques de Milet et de Priène. Pour les amateurs de nage libre, les plages de Selçuk et de Kuşadası sont à 10 km.

Site internet : www.viniferahotel.com

Göknur Gündoğan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *