International, Politique

Les élections présidentielles 2017

Depuis plus d’un an, les sondages annonçaient la présence de Marine Le Pen au second tour des élections présidentielles. Aussi, le candidat qui se trouverait face à elle au second tour devait gagner les élections grâce au front républicain comme ce fut le cas en 2002 lorsque Jacques Chirac l’avait emporté face à Jean Marie Le Pen. Toujours d’après les instituts de sondage et les médias, ce second candidat serait Emmanuel Macron. Quelques semaines avant le premier tour, les sondages prévoyaient une forte hausse des votes en faveur de Jean-Luc Mélenchon et les médias s’interrogeaient, inquiets, à savoir si l’on assisterait à un second tour opposant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Le soir du 23 avril, les résultats des votes ont finalement confirmé les prévisions des instituts de sondage. Sauf que c’est Marine Le Pen qui a fini seconde (21,30 %) tandis qu’Emmanuel Macron arrivait en tête du scrutin (24,01 %). Quant au candidat de la droite, François Fillon, il finira en troisième position (20,01%), talonné par Jean-Luc Mélenchon (19,58%). Loin derrière, le candidat du parti socialiste, Benoît Hamon, arrive seulement en cinquième position (6,36%).

Très vite dans la soirée électorale du 23 avril des consignes de votes en faveur de Emmanuel Macron et contre Marie Le Pen ont été prononcés par les candidats aussi bien de gauche que de droite. Tout laissait penser que nous allions vers un entre-deux-tour comme en 2002. Néanmoins le discours très confiant de Macron, tard dans la soirée, comme s’il avait gagné le second tour, a été dérangeante. Et dès le lendemain nous avons découvert que le scénario ne sera pas tout à fait le même que celui de 2002 et que par conséquent la victoire de Macron au seconde tour ne sera pas aussi simple.

Contrairement à son père, la présence de Marine Le Pen au second tour n’est pas une surprise. Elle s’y attendait et s’y était préparée. La surprise de ce premier tour n’est donc pas la présence du parti d’extrême droite au second tour, mais l’élimination des partis traditionnels de la droite et de la gauche dès le premier tour. Pour la première fois depuis la création de la Ve République, la droite n’est pas au second tour et le parti socialiste a atteint son plus faible score jamais obtenu lors d’une élection présidentielle, ses électeurs ayant préféré voter pour Jean-Luc Mélenchon.

Nous sommes ainsi en présence d’un entre-deux-tours inédit qui ne va pas opposer deux politiciens chevronnés, mais un jeune prétendant à l’Élysée et une candidate qui n’a jamais été au second tour. La première semaine a tenu ses promesses. Entre selfies avec les ouvriers et sortie en mer en tenue de pêcheur, Marine Le Pen a donné le tempo. Elle a même tenté de retourner le front républicain en sa faveur en appelant les électeurs de Jean-Luc Mélenchon à lui apporter leurs voix.

Mais lors des jours qui ont suivi les résultats du premier tour de la présidentielle, nous avons pu constater que le consensus autour du front républicain pour écarter le Front National (FN) n’est plus aussi solide. En effet, depuis 2002, le parti d’extrême droite s’est fait une place dans le paysage politique français tout comme dans la plupart des pays occidentaux. Pire encore, ces partis populistes et d’extrême droite se renforcent à chaque élection.

Par ailleurs, beaucoup d’électeurs ne partagent pas les valeurs portées par les deux vainqueurs du premier tour des élections. Ils refusent ainsi de choisir entre la haine ou le capital, et sont tentés par l’abstention qui pourrait bien profiter à Marine Le Pen.

On voit ainsi qu’il n’est plus certain qu’on puisse former encore longtemps un front républicain pour empêcher l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen. Il est alors temps de réfléchir sérieusement à la façon de combattre l’extrême droite dans nos sociétés et la stratégie à adopter pour ne pas reproduire les erreurs de politiciens qui ont porté le FN aux portes du pouvoir.

Mireille Sadège – Rédactrice en chef

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *