Société

Émeutes lors d’un couvre-feu à Yüksekova

Un cessez-le-feu imposé par les autorités dans la nuit de mercredi à jeudi a déclenché de violentes émeutes dans le sud-est du pays, près de la frontière irakienne. Selon le député HDP Abdullah Zeydan, trois morts et sept blessés sont à déplorer.

yuksekova

La situation ne cesse d’empirer dans le Sud-Est. Après l’arrestation de plusieurs maires kurdes dans différentes provinces du pays ces derniers jours, c’est la ville de Yüksekova qui a connu les plus importantes tensions la nuit dernière. Alors que les actes terroristes se multiplient dans le district, le gouverneur de la province de Hakkari avait imposé un couvre-feu à partir de 23h30 mercredi soir, et ce jusqu’à nouvel ordre. Mais cela n’a pas empêché la population de descendre dans la rue pour manifester son mécontentement, bien au contraire.

Les manifestations ont très vite dégénéré en émeutes dans les quartiers de Kışla, Orman et Mezarlık selon  Abdullah Zeydan, élu du district. « Les ambulances ont tenté de prendre en charge les blessés, mais ils n’ont pas eu accès à la zone de combat », dénonce le député. « Les citoyens ont essayé d’emmener les blessés à l’hôpital par leurs propres moyens, mais la police ne l’a pas autorisé non plus. Les élus ont aussi été tenus à l’écart. Les habitants ont été livrés à leur sort. »

Durant toute la nuit, les forces de l’ordre ont tenté de dispersé la foule à l’aide de canons à eau et de gaz lacrymogène. Au petit matin, des explosions et des coups de feu retentissaient encore.

Antoine Rolland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *