Environnement, Société

Enquête : 60 % des Turcs sont inquiets par la crise climatique

L’enquête « Perception du changement climatique en Turquie 2019 » a révélé ses résultats le 12 juillet : quelque 60 % des Turcs sont préoccupés par le changement climatique.

La société de recherches et de conseils spécialisée dans les sondages d’opinion KONDA a réalisé une enquête intitulée « Perception du changement climatique en Turquie 2019 ». Elle a été menée auprès de 2 745 personnes lors de réunions en face à face dans 29 provinces différentes du pays. Six questions relatives au changement climatique et à ses effets ont été posées à chacun des participants dans le cadre de l’enquête.

50 % des participants ont déclaré avoir déjà commencé à ressentir les effets du changement climatique. Environ 71 % ont déclaré que les catastrophes naturelles liées au climat telles que les inondations et la sécheresse avaient augmenté au cours des dernières années dans le monde.

« Selon les résultats de la recherche, les personnes vivant en Turquie ressentent désormais très sérieusement le changement climatique et ses conséquences », a déclaré le président de KONDA, Bekir Ağırdır.

« En outre, malgré le nombre insuffisant de travaux scientifiques sur cette question en Turquie, l’un des pays les plus touchés par le changement climatique, le fait que les gens ressentent ces effets est un progrès important », a-t-il ajouté.

23 % des participants ne sont pas inquiets

En revanche, 23 % des participants ont déclaré n’avoir observé aucun événement météorologique inhabituel au cours des dernières années. La majorité de ceux qui ont prétendu ne pas s’inquiéter de la question du changement climatique et de ne pas en voir les effets ont déclaré : « Je ne suis pas inquiet parce que je ne sais pas ce qu’est le changement climatique. »

Leo Barasi, expert en changements climatiques, a exprimé son opinion sur la nouvelle enquête de KONDA : « il n’est pas surprenant que la majorité des Turcs se disent inquiets de ces changements [climatiques]. Le nombre de personnes qui se sentent très préoccupées par le changement climatique est trois fois plus élevé que le nombre de personnes ne se sentant pas inquiètes ».

« En outre, le nombre de ceux qui pensent que les administrations locales luttent suffisamment contre ce problème ne représente que 15 %. Toutes ces questions montrent que le changement climatique constituera un élément important de la politique dans un avenir proche. Dans les élections qui se tiennent actuellement dans le monde, le sujet de campagne le plus important est la crise climatique. Nous verrons également ces effets en Turquie », a-t-il déclaré.

En effet, dans le cadre du sondage, les participants ont dû répondre à deux questions relatives aux efforts du gouvernement et des municipalités pour lutter contre le changement climatique. Selon les réponses, seuls 16 % des interrogés pensent que le gouvernement mène assez d’actions et 15 % des répondants estiment que les municipalités œuvrent dans ce sens. Selon 55 % des participants, le gouvernement et les municipalités ne prennent pas de mesures adéquates pour lutter contre le réchauffement climatique.

Selon les données de la Direction générale de la météorologie turque, depuis les années 1940, la Turquie n’a jamais connu autant de catastrophes naturelles que durant ces trois dernières années.

Eda Özdemir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *