Environnement, Politique, Société

Établissement d’un Conseil national de coordination de la biodiversité

Début août, la Turquie a instauré un Conseil national de coordination de la biodiversité dans le cadre des objectifs de développement durable que s’est fixé l’État, tandis que le président turc a signé un mémorandum visant à renforcer les efforts du pays pour la diversité biologique et  à instaurer les responsabilités du Conseil.

Le Conseil national de coordination de la biodiversité a été mis en place sous la présidence du ministère de l’Agriculture et des Forêts par le biais d’un décret publié au Journal officiel le 2 août.

Cette nouvelle intervient après que le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, ait signé jeudi 1er août un mémorandum visant à suivre l’évolution du programme mondial pour la diversité et à intégrer la diversité biologique dans l’économie de manière durable tout en s’acquittant de son rôle dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique (adopté au sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992, signé en 1992 et ratifié en 1997 par la Turquie), rappelle le quotidien Daily Sabah.

La Turquie prendra d’ailleurs ses fonctions de président de la Convention sur la biodiversité biologique – dont les objectifs comprennent : la conservation de la biodiversité, l’utilisation durable de ses éléments, et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources énergétiques (article 1) — entre 2022 et 2024. Dans ce cadre, selon le mémorandum du 1er août, la Turquie sera le pays hôte de la Conférence sur la diversité biologique qui se tiendra au cours du dernier trimestre de 2022.

Rappelons que la Turquie est également partie au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques relatif à la Convention sur la diversité biologique depuis 2004.

Le mémorandum signé de la main du chef de l’État indique que le Conseil national de coordination de la biodiversité sera composé de hauts fonctionnaires et de hauts représentants chargés de prendre des décisions en matière de biodiversité au nom de la Direction de la stratégie et du budget, du Conseil de la politique de la Présidence en matière de science, de technologie et d’innovation, de différents ministères (ministères de l’Agriculture et des Forêts, ministère de l’Environnement et de l’Urbanisme, ministère des Affaires étrangères, ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministère de l’Intérieur, ministère de la Culture et du Tourisme, ministère de l’Éducation nationale, ministère de la Santé, ministère de l’Industrie et de la Technologie, ministère du Commerce, ministère des Transports et des Infrastructures), ainsi qu’au nom du Conseil de la recherche scientifique et technologique de Turquie, de l’Union des chambres et des échanges, de la Commission des relations économiques extérieures, de l’Union des chambres d’ingénieurs et d’architectes turcs, et de la Chambre des ingénieurs forestiers.

Il est prévu que le conseil se réunisse au moins une fois par an.

Les services de secrétariat et de coordination seront assurés par le ministère de l’Agriculture et des Forêts.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *