International, Politique

États-Unis et Turquie se tiennent du côté des rebelles syriens

Après de nombreux mois de discussion un tant soit peu difficiles, Washington et Ankara sont arrivées à se mettre d’accord pour former et équiper des partisans de l’opposition syrienne modérée en Turquie.

USA_Turquie

Mardi dernier, la diplomatie américaine a annoncé que le règlement final, c’est-à-dire l’aboutissement de l’accord entre la Turquie et le Pentagone devrait être finalisé dans les prochains jours. Le même jour, Jennifer Psaki, porte-parole du département d’État américain déclarait à ce sujet : « Nous sommes arrivés à un accord de principe pour former et équiper des groupe de l’opposition syrienne. » La porte-parole a ensuite ajouté que Washington « comptait conclure et signer bientôt l’accord avec la Turquie ». Aussi a-t-elle annoncé que le début du processus de formation aurait à priori lieu en mars, sans davantage s’attarder sur les détails.

Sur le long terme, cette alliance américano-turque envisage la participation de rebelles syriens modérés bien entraînés dans la lutte contre les djihadistes appartenant au groupe État islamique.

D’autres pays impliqués dans l’accord ?

En plus de la Turquie et des États-Unis, des pays comme l’Arabie saoudite ou encore le Qatar se sont engagés pour mettre l’accord en pratique. En effet, ils se sont entendus pour accueillir des sites d’entraînement, mais également pour fournir des formateurs.

Objectif : Former plus de 5000 syriens dès la 1ère année

Les États-Unis avaient annoncé mi-janvier l’envoi imminent de quelques centaines de militaires américains dans le but d’entraîner ces rebelles syriens modérés. Les premiers opposants formés devraient selon Washington être opérationnels « à la fin de l’année », et, par conséquent, seront à même de combattre les ultra-radicaux de l’EI. L’Objectif du Pentagone et de ses partenaires étant de former plus de 5000 syriens dès cette première année d’entraînement.

Sara Ben Lahbib.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *