Economie

Les étrangers investissent de plus en plus dans l’immobilier turc

Les étrangers ont acheté pour trois milliards de dollars de propriétés au premier semestre de cette année, selon un rapport de Nevita International.

Un total de 19 952 maisons ont été vendues à des ressortissants étrangers entre janvier et juin 2019, ce qui représente une augmentation de 67 % par rapport à la même période de l’année dernière (11 816 unités vendues), indique le rapport de la société d’investissements immobiliers basée en Turquie qui a rassemblé des données de l’Institut turc des statistiques (TÜİK) et la banque centrale.

Selon les projections de Nevita International, les ventes de propriétés à des ressortissants étrangers devraient atteindre un record de 50 000 unités cette année.

Istanbul, le centre financier et la plus grande ville du pays, est en tête du classement des ventes à des étrangers dans le secteur immobilier avec 8 900 unités immobilières vendues. Istanbul est suivie d’Antalya, une destination touristique prisée (4 093 unités), et de la capitale Ankara (1 111 ventes).

Les données montrent que les Irakiens constituent le plus grand groupe d’acheteurs de biens immobiliers. En effet, les ressortissants irakiens ont acheté en l’espace de six mois un total de 3 337 maisons en Turquie, tandis que les Iraniens ont acheté 2 202 propriétés et les Russes ont acquis 1 264 unités immobilières.

Les ressortissants étrangers dépensent en moyenne 150 000 dollars pour acheter une maison en Turquie, générant ainsi un total de trois milliards de dollars de revenus alors que « les revenus provenant de la vente de propriétés à des étrangers au premier semestre de 2018 s’élevaient à deux milliards de dollars », selon Faruk Akbal, président du conseil d’administration de Nevita International, qui fait partie du groupe Fuzul.

« En janvier, des revenus de 493 millions de dollars ont été générés, alors qu’ils étaient de 430 millions de dollars le mois suivant. En mars et avril, les étrangers ont déboursé respectivement 547 et 421 millions de dollars. Les revenus générés par la vente de biens immobiliers à des étrangers se sont élevés à 530 millions de dollars en mai, et entre 500 et 600 millions de dollars en juin », a ajouté Faruk Akbal.

Alexandre Gassier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *